Il est écrit: TA PAROLE EST LA VERITE(Jean 17.17)... cela me suffit !

Des versets pour les autres...

... Des versets qui nous concernent pourtant toujours au premier degré!

8b) Prépare-toi à rencontrer ton Dieu! Pour jouir éternellement de la grâce et de l'amour de Dieu.

En ce temps-là, Ezéchias fut MALADE À LA MORT. Le prophète Ésaïe, fils d’Amots, vint auprès de lui, et lui dit: Ainsi parle l’Éternel: Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus. 2 Rois 20: 1


En ce temps-là..., une circonstance particulière allait bouleverser les pensées du roi Ezéchias. L'Éternel, par la bouche de son prophète Ésaïe lui apprenait que ses jours étaient comptés et que la maladie dont il souffrait allait être le moyen par lequel il allait passer de la vie à la mort: «tu ne vivras plus»!

Êtes-vous conscients que c'est aussi ce qui va nous arriver? Un jour viendra pour nous où le capital-temps qui nous est destiné sera épuisé. Qu'on le veuille ou non... NOS JOURS SONT COMPTÉS!

Quand je n’étais qu’une masse informe, tes yeux me voyaient; Et SUR TON LIVRE ÉTAIENT TOUS INSCRITS LES JOURS QUI M’ÉTAIENT DESTINÉS, avant qu’aucun d’eux existât». Psaume 139: 16


Alors que la maladie fut le signe extérieur qui allait conduire Ezéchias dans l'autre monde, nous savons que, même sans être malade, notre corps se dégrade de jour en jour. Les nombreux «bobos» dont il souffre sont autant d'avertissements pour nous rendre conscients que nous ne sommes pas immortels.

C'est pour cette raison qu'il serait judicieux de prendre en considération la prière de Moïse demandant à Dieu de nous apprendre à bien compter nos jours: «Enseigne-nous à bien compter nos jours, afin que nous appliquions notre coeur à la sagesse» (Psaume 90: 12).

Il ne fait aucun doute que si nous étions attentifs à la dégradation de notre santé, à la dégradation de nos facultés, aux diverses faiblesses qui dessinent l'ombre de la mort...

... si nous en étions conscients, plutôt que de chercher une «eau de Jouvence» ou quelques artifices pour paraître plus jeunes, nous nous intéresserions à la santé de notre âme... immortelle!

En lisant le chapitre cinq de la Genèse, nous constatons que Dieu a voulu souligner que tous les descendants d'Adam étaient voués à la mort (excepté Hénoc qui fut enlevé parce qu'il marchait avec Dieu — Genèse 5: 24).
Cette liste, nous devons en prendre conscience, est loin d'être terminée!
Notre nom doit encore s'y ajouter si le Seigneur Jésus-Christ tarde à venir chercher les membres de son Église fidèle!
C'est ainsi qu'un jour quelqu'un pourra dire, en parlant de nous:


TOUS LES JOURS DE... (votre nom)... FURENT DE... (???)...;

PUIS IL (elle) MOURUT.


N'allez pas imaginer que ce matin j'ai des idées macabres! Loin de là, je suis réaliste et je désire seulement souligner la fragilité de notre vie en vous rappelant que nous devons prendre sérieusement en considération l'avertissement de Dieu (Amos 4: 12 et Hébreux 9: 27):


PRÉPARE-TOI À RENCONTRER TON DIEU!

Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois,

APRÈS QUOI VIENT LE JUGEMENT.


Si la semaine passée nous avons présenté un aspect de cette rencontre en parlant de la colère de Dieu qui allait se manifester contre son peuple impie...
... aujourd'hui, nous allons découvrir que la rencontre avec Dieu devrait être quelque chose que nous devrions souhaiter ardemment et dans les plus brefs délais SI NOTRE VIE EST EN ORDRE AVEC LUI:

Christ est ma vie, et LA MORT M’EST UN GAIN. Philippiens 1: 21


Cette déclaration de l'apôtre Paul n'est pas la seule; ailleurs il dira: «Je suis pressé des deux côtés: j’ai le désir de m’en aller et d’être avec Christ, CE QUI DE BEAUCOUP EST LE MEILLEUR; mais à cause de vous, il est plus nécessaire que je demeure dans la chair» (Philippiens 1: 23-24).

Son désir de partir dans la gloire pour être toujours avec le Seigneur (1 Thessaloniciens 4: 17) est seulement tempéré par son désir de servir le Seigneur Jésus. Il est conscient que l'Église, dans l'état où elle se trouvait, avait besoin d'être encouragée et que les croyants avaient besoin d'être fortifiés dans la foi.
D'autre part, il n'avait pas encore terminé sa mission; avant de quitter ce monde, il devait encore écrire d'autres épîtres que le Saint-Esprit allait lui mettre sur le coeur pour que nous soyons en possession de tout le conseil de Dieu.

Avons-nous les mêmes pensées que l'apôtre?
Désirons-nous ardemment rester ici-bas pour continuer à être un témoin de Christ vivant pour la gloire de Dieu en le servant selon SA volonté?
Christ est-il notre vie?
L'avons-nous déjà prouvé d'une façon évidente?

Des questions dont les réponses nous permettront de réaliser que nous avons (peut-être) encore besoin que Dieu use de patience à notre égard pour que nous nous mettions en ordre avant de passer dans l'autre monde; ce monde où nous ne pourrons plus rien changer de notre passé (2 Pierre 3: 9).

Aujourd'hui..., nous pouvons encore «changer» notre passé!
Certes..., tout ce qui a été fait restera fait, que ce soit bien ou mal! Mais, par notre conduite, nous pouvons CHANGER LA PERCEPTION QUE DIEU AURA DE NOTRE PASSÉ!

Comment considère-t-il notre passé lointain et notre passé récent?
En donnant notre vie à Christ après avoir reconnu que nous étions des pécheurs et après avoir accepté Jésus comme Seigneur de notre vie... : notre passé ancien, vécu sans Dieu, ne sera plus pris en considération! Merci Seigneur!

Quant à notre passé récent...! À nous de faire en sorte pour qu'il ne ressemble pas au passé ancien, celui où nous vivions sans nous soucier de connaître la volonté de notre Seigneur! Pour ce faire..., vivons donc notre présent pour la gloire de Dieu!

Le Fils de Dieu étant devenu notre Sauveur il nous a délivré de la perdition éternelle, c'est-à-dire de cet enfer qui reste destiné:

C'est parce que Dieu aime ses enfants qu'il leur a laissé diverses instructions au travers de SA Parole (la Bible) pour qu'ils se préparent à rencontrer leur Seigneur sans être associés aux personnes que nous venons de citer.
L'amour du Seigneur, dont nous sommes les bénéficiaires, n'a jamais changé la personnalité de Dieu; qu'on s'en souvienne afin de ne pas déraper en tordant le sens de l'Écriture et EN MINIMISANT LA JUSTICE OU LA SAINTETÉ DE DIEU AU PROFIT DE SON AMOUR!

Dieu est AMOUR; et celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. 1 Jean 4: 16

Ta JUSTICE, ô Dieu! atteint jusqu’au ciel... Psaume 71: 19 

Dieu est un JUSTE juge... Psaume 7: 11-12

L’Éternel des armées est un JUSTE juge... Jérémie 11: 20

Désormais, la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le JUSTE juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement. 2 Timothée 4: 8


Soyez saints, car je suis SAINT, moi, l’Éternel, votre Dieu. Lévitique 19: 2

Puisque celui qui vous a appelés est SAINT, VOUS AUSSI SOYEZ SAINTS DANS TOUTE VOTRE CONDUITE... 1 Pierre 1: 15


Je pense qu'aucun parmi nous n'a envie de discuter sur le caractère et les qualificatifs de Dieu pour les mettre en doute, car, pour ce faire, il faudrait surpasser le Fils de Dieu qui a appris l'obéissance sans jamais porter un jugement contre son Père (Hébreux 5: 7-8).
Êtes-vous mieux que Jésus?
Si ce n'est pas le cas..., faites au moins ce qu'il a fait et... craignez Dieu!
La crainte de Dieu, nous devrions le savoir depuis longtemps, est le commencement de la sagesse (Psaume 111: 10)!

La crainte de Dieu devrait être continuellement dans nos coeurs, même si nous avons fait la paix avec Dieu!
L'apôtre Paul, s'adressant à des enfants de Dieu, a reçu la mission de nous communiquer tout le conseil du Seigneur! Et, dans ce conseil, il y a notamment l'avertissement que nous devons entretenir la crainte de Dieu dans notre coeur..., la même crainte que celle dont parle l'Ancien Testament: «
Servez l’Éternel avec CRAINTE, Et réjouissez-vous avec TREMBLEMENT» (Psaume 2: 11).

Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut AVEC CRAINTE ET TREMBLEMENT... Philippiens 2: 12

Pierre confirmera cette pensée à son tour:

Si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec CRAINTE pendant le temps de votre pèlerinage... 1 Pierre 1: 17


La crainte en question n'est pas synonyme de peur; elle définit plutôt L'ATTITUDE RESPECTUEUSE que nous devons avoir en face de la Majesté divine qui doit être honorée, aussi bien par le témoignage que nous devons lui rendre, que par nos paroles ou nos pensées.

Comment pourrions-nous nous préparer à rencontrer Dieu si nous n'avons pas la crainte dans notre coeur?

Je pense encore à l'apôtre Paul que nous devons imiter (1 Corinthiens 11: 1); cet apôtre était conscient qu'il devait être vigilant par crainte de perdre tout le bénéfice acquis au travers de l'oeuvre de Christ à la Croix: «je traite durement mon corps et je le tiens assujetti, de peur d’être moi-même rejeté, après avoir prêché aux autres» (1 Corinthiens 9: 27)

Paul nous montre donc que, s'il y a du laisser-aller dans notre vie, nous prenons le risque d'être rejetés! Pourquoi?
Simplement parce que ce laisser-aller montrera que nous ne faisons rien pour nous préparer!
Si nous ne faisons rien, c'est que nous n'avons pas le respect (la crainte) qui convient à l'égard du Roi des rois.
Si nous ne faisons rien..., nous nous soucions peu de l'état de notre âme et nous prenons le risque de croire (à tort) que Dieu nous prendra comme nous sommes dans son Royaume. Beaucoup trop pensent qu'il nous acceptera sans être très regardant sous prétexte qu'il nous a rachetés et que nous lui appartenons!

C'est faire une grave erreur de penser ainsi! Jésus, il est vrai, nous a pris tels que nous étions..., MAIS pour faire de nous de nouvelles créatures; des créatures qui doivent ensuite marcher dans la sanctification!

Il nous a rachetés, c'est vrai! Rachetés de la vaine manière de vivre que nous avions héritée de nos pères nés, tout comme nous, dans le péché (1 Pierre 1: 18; Romains 3: 10-12).

Il nous a rachetés..., mais si en fin de compte, il constate que nous ne sommes pas comme nous devrions être parce que nous en avons fait à notre tête malgré les bons soins et les conseils qu'il nous a prodigués ne va-t-il pas nous rejeter?

Ce dont nous pouvons être certains c'est:

Qu'il n’entrera chez elle (la nouvelle Jérusalem dans le Ciel) rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’agneau. Apocalypse 21: 27

(Ceux qui ne seront pas effacés – Apocalypse 3: 5)


Nous ne sommes pas encore arrivés..., ni vers l'autre bord, ni à la perfection!
Et même si nous étions arrivés à la perfection..., nous devrions entretenir cette perfection en étant vigilants!

Que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Apocalypse 22: 11


Il n'y a pas de relâche dans la sanctification, pas de pause dans le désir de mieux connaître Dieu! «Tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas» (Matthieu 24: 44).


Prépare-toi à rencontrer ton Dieu!


Restons quand même dans l'idée que LA COLÈRE DE DIEU NE NOUS EST PAS DESTINÉE: «À plus forte raison donc, maintenant que nous sommes justifiés par son sang, serons-nous sauvés par lui de la colère» (Romains 5: 9).

Mais, prenons aussi en considération que SI NOUS NE FAISONS PAS PARTIE DE L'ENLÈVEMENT – ce qui reste possible si nous ne sommes pas prêts –, nous ne subirons pas la colère de Dieu, mais nous verrons les effets de sa colère sur le monde impie!

Un monde impie qui, dirigé par l'antéchrist, malmènera les chrétiens qui n'auront pas été enlevés. Il ira même jusqu'à les tués s'ils ne veulent pas prendre la marque de la bête sur leur font ou sur leur main droite (Apocalypse chapitre 13).

Si nous ne sommes pas enlevés..., nous ne subirons pas la colère de Dieu...,
... MAIS nous connaîtrons LA COLÈRE DU PRINCE DES TÉNÈBRES au travers de l'antéchrist et de la bête!

Si pour échapper à cette colère nous prenons la marque de la bête, alors là, oui..., nous subirons 1) la colère de Dieu ici-bas et..., 2) nous serons perdus à tout jamais!

Le premier ange alla, et il versa sa coupe sur la terre. Et un ulcère malin et douloureux frappa les hommes qui avaient la marque de la bête et qui adoraient son image. Apocalypse 16: 2

Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main, il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau. Apocalypse 14: 9-10

C’est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant. Hébreux 10: 30-31


À la lecture de ces versets, je prends conscience qu'il est dans mon intérêt de me préparer afin d'être prêt pour l'enlèvement de l'Église.

En effet, s'il faut souffrir pour un peu de temps, il est préférable de «souffrir» aujourd'hui entre les mains de Dieu, sous sa discipline, que d'avoir à souffrir entre les mains de l'antéchrist et des hommes qui seront à son service.
Je ne sais pas ce qu'il en est pour vous, mais, personnellement... j'ai choisi mon camp!

Oh! que je tombe entre les mains de l’Éternel, car SES COMPASSIONS SONT IMMENSES; mais que je ne tombe pas entre les mains des hommes (ni celles du diable)! 1 Chroniques 21: 13

Réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux (l'Église-épouse de Jésus-Christ). Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps. Apocalypse 12: 12


Maintenant, il est possible que le Seigneur tarde encore un peu avant de venir chercher les siens et que le compte de nos jours arrive à son terme avant l'enlèvement. Qu'à cela ne tienne! Nous devons être prêts à rencontrer Dieu à n'importe quel moment!

Suis-je prêt?
Il serait facile de répondre «OUI», mais le Seigneur pourrait être d'un autre avis!
Il l'est très certainement puisque, selon 2 Pierre 3: 9, il use de patience à notre égard pour que nous nous repentions, faute de quoi, nous dit l'apôtre Pierre, nous périrons.

En revenant à Ezéchias, nous constatons qu'il n'était pas prêt puisque l'Éternel lui demande de mettre en ordre sa maison: «Ainsi parle l’Éternel: Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus» (2 Rois 20: 1).

Ma maison est-elle en ordre?
Qu'est-ce que je vais laisser derrière moi?

Une des premières pensées qui m'est venu à l'esprit provient de l'Écriture: «Ne devez RIEN à personne» (Romains 13: 8) rien excepté l'amour que nous nous devons les uns pour les autres.

Quant aux espèces sonnantes et trébuchantes, quant à tout ce qui touche à l'argent, le Nouveau Testament va plus loin que l'Ancien comme nous venons de le voir. À l'époque, il était simplement demandé de ne pas s'endetter davantage lorsqu'on devait quelque chose à quelqu'un:

Malheur à celui qui augmente le fardeau de ses dettes. Habakuk 2: 6


Aujourd'hui, je dois comprendre que je dois faire tout mon possible pour ne plus avoir de dettes..., pour ne pas en avoir; la Parole de Dieu me demandant de me contenter de ce que j'ai:

Ne vous livrez pas à l’amour de l’argent; contentez-vous de ce que vous avez; car DIEU LUI-MÊME A DIT: JE NE TE DÉLAISSERAI POINT, ET JE NE T’ABANDONNERAI POINT. Hébreux 13: 5

(Alors, pourquoi faire des dettes?)


Ma maison est-elle en ordre?
Dans quel état vais-je la laisser?

Après avoir parlé des choses matérielles qui vont de l'argent aux biens terrestres, nous devons examiner ce que nous allons laisser en héritage à ceux de notre sang, de notre maison; comme héritage spirituel et non matériel, cela va de soi!

Tout au long de notre vie, nous avons été avertis que nous devions enseigner nos enfants à marcher dans la crainte de Dieu (Proverbes 22: 6).
Qu'importe l'âge de nos enfants aujourd'hui! Ils restent toujours nos enfants et nous restons toujours (je l'espère) des ambassadeurs et ambassadrices de Christ pour leur parler du Royaume à venir!
N'ayons point honte de l'Évangile!
Ne craignons pas de les exhorter à rester fidèles au Seigneur en leur rappelant que si la mort va venir nous cueillir avant eux, ce ne sera pour eux qu'une question de temps! Du temps pour bénéficier de la patience de Dieu et du temps pour le servir!

Ma maison est-elle en ordre?
Dans quel état vais-je rendre mon âme?

En revenant à 2 Pierre 3: 9 qu'il me plaît de vous rappeler en utilisant une autre version, nous devons tirer des conclusions qui ne sont pas toutes à notre avantage.
Ne nous voilons pas la face, le Saint-Esprit n'a fait que mettre en évidence l'amour et la patience de Dieu ainsi que le déplorable état de nos âmes.

Le Seigneur ne retarde point l'exécution de sa promesse, comme quelques-uns croient qu'il y ait du retard; mais il use de patience envers nous, NE VOULANT POINT QU'AUCUN PÉRISSE, mais que tous viennent à la repentance. (Version Osterwald)


L'amour de Dieu pour nous qui sommes passés par la porte étroite (Jean 10: 7; Matthieu 7: 13), cet amour semble avoir déjà dépassé les limites que Dieu s'était fixées puisqu'il use de patience envers nous afin que personne ne périsse.

Le Seigneur a-t-il vraiment besoin d'être patient envers nous? Envers moi?
Sincèrement..., suis-je toujours prompt à obéir?
N'ai-je pas encore des mouvements d'humeur en murmurant contre mon Seigneur ou contre la façon dont il conduit ma vie?
Ai-je toujours été sensible à son Esprit lorsqu'il mettait en lumière un «petit» péché, un manquement, une mauvaise habitude dont je devais me débarrasser afin de ressembler un peu plus à Christ?
Suis-je un modèle quant à ma foi et à mon engagement pour le Royaume de Dieu (1 Thessaloniciens 1: 6-8)?

Eh bien oui Seigneur..., j'ai besoin d'être au bénéfice de ta patience!

Merci d'en user encore envers moi et continue à m'éclairer, à m'instruire afin que je n'abuse pas de cette patience au point que tu sois contraint de me rejeter après que j'ai prêché ou témoigné aux autres (1 Corinthiens 9: 27)

En toute honnêteté, je n'ai pas besoin de faire beaucoup d'efforts pour me rendre compte que je suis loin d'être arrivé au niveau des membres de l'Église de Smyrne ou de Philadelphie, les deux Églises à qui le Seigneur Jésus n'avait rien à reprocher.
Même si mon coeur ne me condamne pas à cause d'un péché, je suis loin de leur ressembler, raison pour laquelle je dois apprendre d'eux en retenant ce que le Fils de Dieu leur a dit.

À la première, il lui fut demandé de rester fidèle malgré la tribulation qu'elle connaissait déjà et qui l'appauvrissait aux yeux des hommes, mais qui, aux yeux du Juste Juge, était riche d'un vrai trésor (Apocalypse 2: 8-11).

À la seconde, il lui fut demandé de veiller à ne pas perdre la couronne qu'elle s'était acquise au travers de sa persévérance à suivre le Seigneur dans les temps difficiles qu'elle traversait continuellement (Apocalypse 3: 7-13).

Quels ont été nos luttes, nos combats, nos victoires?
En quoi avons-nous démontré notre fidélité et comment prouvons-nous au Fils de Dieu que nous restons attachés à son service?

Oui, Dieu use de patience... ! Soyons infiniment reconnaissant, car ce temps de patience nous permet, à vous comme à moi, d'avoir du temps pour nous mettre à niveau, il nous permet d'avoir du temps pour racheter le temps perdu; ce temps où nous avons été de piètres témoins!

Du temps pour nous préparer à ce jour d'éternité qui devrait être le plus beau de notre existence si nous marchons sous le joug de Christ!


Prépare-toi à rencontrer ton Dieu!


À cet avertissement correspond maintenant un commandement bien plus incisif, plus tranchant: «TENEZ-VOUS PRÊTS, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas» (Matthieu 24: 44).

Ces jours-ci je pensais que pour être prêt il fallait «chercher le Royaume et la justice de Dieu» (Matthieu 6: 33), non seulement pour recevoir ce dont nous avons besoin, mais aussi pour démontrer que nous sommes dans une quête continuelle de la volonté de Dieu.

En toutes circonstances, je me dois d'avoir un comportement qui montre que je cherche effectivement le Royaume de Dieu et non mon intérêt personnel.
Lorsque, par exemple, je subis une injustice, n'est-ce pas «chercher premièrement le royaume et la justice de Dieu» que de ne pas vouloir se venger?

Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés... Romains 12: 19

Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas....
Ne rendez à personne le mal pour le mal. Romains 12. 14-17

Ne dis pas: Je lui ferai comme il m’a fait, Je rendrai à chacun selon ses oeuvres. Proverbes 24: 29

AIMEZ VOS ENNEMIS, FAITES DU BIEN, ET PRÊTEZ SANS RIEN ESPÉRER.
Et votre récompense sera grande, et
vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants. Luc 6: 35


Sincèrement..., ne pensez-vous pas que celui qui agit ainsi se trouve dans de bonnes dispositions pour rencontrer Dieu?

Ne croyez-vous pas que, par son attitude, IL DÉMONTRERA QU'IL CHERCHE VÉRITABLEMENT LE ROYAUME DE DIEU...

... et QU'IL PROUVERA QU'IL S'ATTEND CONTINUELLEMENT À SA JUSTICE..., non seulement à l'égard de ceux qui lui font du tort, mais aussi pour ce qui le concerne?

Si donc je suis continuellement à la recherche du Royaume de Dieu et de sa justice;

Si je ne me préoccupe que de la gloire de Dieu;

Si je suis vigilant pour ne pas salir son Nom;

Si je m'efforce d'amener des âmes Christ;

Si je cherche à faire sa volonté et que je suis disposé à faire ce qu'il commande...

.. il ne fait aucun doute qu'au travers de ma conduite, je suis prêt à rencontrer mon Dieu et que je resterai prêt aussi longtemps que j'entretiendrai ces bonnes dispositions. Pour terminer, je voudrais encore vous apporter deux textes de l'Écriture qui seront d'une grande aide pour: 


ÊTRE PRÊT À RENCONTRER DIEU:


Dieu nous a TOUT donné; à nous donc de nous appliquer à rendre plus solides et plus crédibles l'amour et la foi que nous déclarons avoir pour Jésus-Christ!

Comme sa divine puissance nous a donné tout ce qui contribue à la vie et à la piété, au moyen de la connaissance de celui qui nous a appelés par sa propre gloire et par sa vertu, lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise, à cause de cela même...

... FAITES TOUS VOS EFFORTS pour joindre à votre foi la vertu,

à la vertu la science,
à la science la tempérance, à la tempérance la patience, à la patience la piété,
à la piété l’amour fraternel, à l’amour fraternel la charité.

Car si ces choses sont en vous, et y sont avec abondance, elles ne vous laisseront point oisifs ni stériles pour la connaissance de notre Seigneur Jésus-Christ. 2 Pierre 1: 3-8

C’est pourquoi, frères, appliquez-vous d’autant plus à affermir votre vocation et votre élection; car en faisant cela, vous ne broncherez jamais.

C’EST AINSI, EN EFFET, QUE L’ENTRÉE DANS LE ROYAUME ÉTERNEL DE NOTRE SEIGNEUR ET SAUVEUR JÉSUS-CHRIST VOUS SERA PLEINEMENT ACCORDÉE. 2 Pierre 1: 10-11


J-M Ravé 1er décembre 2012 — CP 474 — 2300 Chaux-de-Fonds – Suisse

Les textes bibliques, sans indication particulière, sont tirés de la Bible Segond.