Il est écrit: TA PAROLE EST LA VERITE(Jean 17.17)... cela me suffit !

L'homme ferma son coeur

et Dieu ferma la porte! (7)

Ne te prépare plus, sois prêt ! (5 éme partie)

 

Dites aux conviés : Voici, j'ai préparé mon festin ; mes boeufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. Matthieu 22. 4 (v. L. S)

Les noces sont prêtes ; mais
les conviés n'en étaient pas dignes. Matthieu 22. 8 (v. L. S)

Il y a beaucoup d'appelés, mais
peu d'élus. Matthieu 22: 14 (v. L. S)

Ces trois textes provenant de l'Évangile de Matthieu nous rappellent qu'une invitation a été lancée à tous les hommes. Ils mettent en évidence que Dieu est prêt à recevoir ceux et celles qui acceptent cette invitation.

Ils révèlent en même temps qu'
il y en a qui ne seront pas dignes d'entrer dans le Royaume de Dieu ! Pas dignes à cause de leur propre comportement ! Pas dignes malgré le désir ardent qu'a eu le Père céleste d'en faire des "enfants de Dieu" et de tout faire pour qu'ils en deviennent !

Enfin, et malheureusement, ils démontrent qu'il y en aura
PEU qui auront pris soin de se préparer ! PEU qui seront prêts ! PEU qui iront jusqu'au bout de leur engagement, jusqu'au bout du chemin que Dieu a tracé pour les mener jusque dans la Vie éternelle !

Les vierges folles et les vierges sages, dont nous suivons le périple depuis quelques semaines, ont
toutes été appelées à participer aux noces (Matthieu 25: 1-13). Certaines d'entre elles, quoiqu'elles se soient mises en marche, n'ont pas été trouvées dignes d'être reçues parce qu'elles n'ont pas voulu répondre aux exigences de l'ordonnateur de cette noce !

Ne pouvant pas entrer dans le royaume de Dieu,
elles vont passer leur éternité loin de lui, hors de sa présence en compagnie de ceux qui auront ouvertement rejeté le salut qui était offert en Jésus-Christ.

Ce drame, car c'en est un, devrait nous interpeller profondément puisqu'il n'y a pas de "cours de rattrapage" dans l'au-delà, puisqu'il n'y a plus la possibilité de s'amender, de se repentir !

...
il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement... Hébreux 9: 27 (v. L. S)

La conduite de ces vierges folles,
qualifiées ainsi par le Seigneur Jésus - qui ne saurait se tromper dans ses jugements - cette conduite est la conséquence d'un seul acte !
Celui de ne pas avoir pris le Seigneur au sérieux et de croire qu'il pourrait s'accommoder des libertés qu'elles avaient, elles-mêmes, prises avec la Parole de Dieu.

Comment des personnes qui ont reçu quelque chose de Dieu -
leurs lampes étaient allumées - qui ont compris qu'il fallait se mettre en marche, peuvent-elles être stupides au point de négliger toutes les recommandations indispensables pour arriver à bon port ?

Aux yeux des hommes, aux yeux de la communauté chrétienne, elles ont certainement eu quelques attitudes conformes aux Écritures pour être reconnues comme "vierges" et ainsi accompagner celles qualifiées de "sages",
qualification toujours donnée par le Fils de Dieu.

De loin, vierges folles et vierges sages se ressemblaient. Les deux groupes semblaient n'en faire qu'un, mais celui qui sonde les coeurs et les reins, celui qui connaît nos paroles avant même qu'elles soient prononcées (
Psaume 139: 4), lui ne pouvait pas se tromper ni être trompé !

Il en a vu construire leur maison sur
le sable de leur raisonnement quoiqu'elles aient reçu la lumière adéquate pour bâtir correctement. Il en a vu d'autres qui se sont appliquées à bâtir sur le Roc, sur les fondements de la Parole de Dieu. Ces dernières se sont appliquées à suivre les "règles de construction", elles ont mis en pratique les instructions reçues et ont passé, avec succès, tous les tests destinés à éprouver leur foi, une foi plus précieuse que l'or (1 Pierre 1: 7) !
Le bon marché est toujours trop cher et résiste rarement à l'épreuve du temps. Le christianisme au rabais ne possède aucune garantie de fiabilité ! D'ailleurs, ce n'est pas, et ce ne sera jamais, un "article" de deuxième catégorie proposé par le Seigneur pour ceux et celles qui sont faibles !

Les vierges folles, les insensées ont construit leur vie sur le sable ; les sages,
sans aucune exception, l'ont construite sur le fondement de la Parole de Dieu.

... quiconque entend ces paroles que je (Jésus) dis, et ne les met pas en pratique, sera semblable à un homme insensé qui a bâti sa maison sur le sable. Matthieu 7: 26 (v. L. S)

... quiconque entend ces paroles que je (Jésus) dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. Matthieu 7: 24 (v. L. S)

La différence n'est pas forcément visible à l'oeil nu. Peut-être même, que le "toc" a plus d'éclat que le véritable, qu'il est plus "tapageur", plus démonstratif, plus attirant que le véritable ?
Les vierges folles, par leur légèreté, savent attirer du monde autour d'elles, car leur christianisme au rabais n'ennuie pas leurs auditeurs, un christianisme où il y a peu d'exigences et beaucoup de liberté ! Un christianisme où l'on n'est pas esclave de Jésus-Christ comme on devrait l'être ! Attention..., ne nous méprenons pas et ne soyons pas séduits par les apparences souvent trompeuses.

"L'Éternel ne considère pas ce que l'homme considère ; l'homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l'Éternel regarde au coeur" 1 Samuel 16: 7 (v. L. S)

Notre coeur est-il celui d'une vierge sage ou celui d'une vierge folle ?
N'attendons pas l'heure du jugement, cette heure où il ne sera plus possible de changer quoi que ce soit, tout comme il n'est plus possible, ici-bas, de modifier les feuilles d'examen lorsque le temps imparti est terminé.
N'attendons pas cette heure où tout ce qui est artificieux, tout ce qui est du toc, tout ce qui est décor de cinéma, sera révélé par celui qui a donné des instructions précises pour que nous construisions notre vie et notre avenir selon les plans divins !

"...
quiconque entend ces paroles que je (Jésus) dis, et ne les met pas en pratique..."
Combien de fois faudra-t-il que nous revenions sur cette Parole de Dieu ?
Combien de fois devrais-je me la remémorer afin de mieux lutter contre cette vieille nature rebelle adepte du moindre effort !

Combien de fois devrais-je avoir sous les yeux l'image de ces 5 vierges folles qui n'avaient que l'apparence de la foi, qui n'avaient que le verni de la foi ? Ces vierges folles qui n'avaient pas voulu mettre en pratique ce qu'elles avaient entendu et
qui doutaient qu'une petite transgression volontaire - renouvelable selon les circonstances - puisse avoir des conséquences éternelles !

Elles avaient leurs lampes, mais elles n'acceptaient pas de se charger davantage. Le minimum, à leurs yeux, devait être suffisant pour leur garantir la vie éternelle ! Pour le reste, cela semblait être du superflu, de la décoration alors qu'en réalité tout ce qui sort de la bouche de Dieu est le pain
indispensable pour nourrir nos âmes afin qu'elle se maintienne en bonne santé.

Jésus répondit : Il est écrit : L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de TOUTE PAROLE qui sort de la bouche de Dieu. Matthieu 4. 4 (v. L. S)

Toute parole ! Pas quelques-unes !
L'homme doit vivre de TOUTE parole qui sort de la bouche de Dieu. Ce fut dit dans l'ancienne alliance et répété par le Seigneur Jésus dans la nouvelle (
Deutéronome 8: 3; Matthieu 4: 4)!

Les vierges folles avaient donc leur vie en désordre, et là, maintenant qu'elles ont entendu l'appel les invitant à aller à la rencontre de l'époux qui vient en leur direction,
elles vont faire demi-tour... ! Elles vont aller à l'opposé du point de rencontre !
Conduite insensée qui n'est que le reflet d'une vie qui n'a pas été soumise à Christ !
Quant à nous..., soyons prêts ! Acceptons joyeusement d'être préparés par le Saint-Esprit qui fonctionnera TOUJOURS en accord avec les Saintes Écritures ! N'allons pas à l'opposé de la Parole de Dieu !

Imaginez un instant que l'enlèvement vienne de se produire !
Imaginez qu'en cet instant précis nous soyons toujours ensemble sur cette terre !
Nous sommes restés, nous nous regardons les uns, les autres et nous confessons alors qu'à diverses reprises, c'est vrai, nous n'avons pas voulu nous mettre en accord avec le Seigneur sur certains "détails" qu'il nous demandait de changer.
Nous sommes là et nous savons très bien qu'il n'y aura pas un autre enlèvement.

Qu'allons-nous faire ?
Mettre maintenant en ordre ce qui nous avait été demandé de faire autrefois ?
C'est bien,
mais c'est trop tard pour l'enlèvement ! Dommage ! Désormais nous ne pouvons nous en prendre qu'à nous-mêmes. Soyons enfin honnêtes et souvenons-nous du nombre de fois qu'il nous a demandé d'être prêts, du nombre de fois où nous n'avons pas voulu écouter !
Nous n'avons pas voulu le suivre à ce moment-là et maintenant nous regrettons amèrement de n'avoir pas pu l'accompagner dans le Ciel au jour de l'enlèvement. À qui la faute ?

Qu'allons-nous faire ?
Nous allons nous réconcilier avec le frère ou la soeur à qui nous avons tourné le dos parce qu'il était "trop" chrétien et qu'il nous cassait les pieds à force de nous exhorter à calquer notre vie sur la Parole de Dieu !
C'est bien, c'est même très bien de vouloir se réconcilier,
mais c'est trop tard, lui, il a été enlevé !
Lui et pas nous, car il était impossible que celui qui hait son frère, puisse être enlevé avec lui et avoir part à la vie éternelle, Dieu ne pouvant pas mettre des frères ennemis ensemble pour l'éternité !
Tu ne supportes pas tel frère ou telle soeur...?
Sois tranquille, Dieu ne t'imposera pas le Ciel puisqu'il nous a fait comprendre que celui qui méprise son frère mérite le feu de la géhenne (
Matthieu 5: 22).

Qu'allons-nous faire ?
Nous allons "jeter" et "maudire" tout ce qui nous a retenus lorsque nous avions le désir d'aller à l'Église. C'est bien, mais c'est trop tard, l'Église fidèle a été enlevée !

Nous allons peut-être revoir notre comptabilité et rendre à César ce qui lui appartient !
C'est bien, mais c'est trop tard, car nous ne pourrons plus rendre à Dieu ce qui lui appartient !

Nous allons..., nous allons....
Nous allons arrêter bien vite ce film catastrophe et demander à Dieu qu'il sonde nos coeurs, qu'il aille dans les coins et les recoins, afin que nous ne nous retrouvions pas dans la situation des vierges folles. Elles ont manqué le grand rendez-vous, et, pour ce qui les concerne, elles n'auront plus l'occasion d'échapper au jugement qui les condamnera à la perdition éternelle.

Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon coeur ! Éprouve-moi, et connais mes pensées ! Psaume 139: 23 (v. L. S)

Fais-moi connaître mes transgressions et mes péchés.
Job 13: 23 (v. L. S)

Regarde si je suis sur une mauvaise voie, Et conduis-moi sur la voie de l'éternité !
Psaume 139: 24 (v. L. S)

Éloigne de moi la voie du mensonge, Et accorde-moi la grâce de suivre ta loi ! Psaume 119: 29 (v. L. S)

"
Sonde-moi..., éprouve-moi..., fais-moi connaître..., conduis-moi..., accorde-moi la grâce de te suivre Seigneur, jusqu'au bout de mon pèlerinage, et malgré tout ; c'est le cri de mon coeur, c'est mon ardente prière !"

Nous allons donc rembobiner ce film catastrophe et prier pour que nous n'en soyons jamais un des acteurs principaux !
Nous allons le rembobiner tout en gardant en mémoire les images qu'il nous a montrées. Il est réellement temps de nous réveiller, car il est tard ! très tard !

Fort heureusement, "très tard", ne veux pas encore dire "trop tard" !
Sachons donc saisir l'opportunité qui nous est encore offerte aujourd'hui et prenons la ferme décision de nous réveiller, de nous lever et de croire que le Seigneur ne plaisante pas, que le Seigneur n'a jamais plaisanté avec SA parole.

Ce qu'il dit s'accomplira IMMANQUABLEMENT ! Que ce soit bénédiction ou malédiction ! Nous avons été prévenus ! Il ne changera pas un seul iota, un seul trait de lettre à sa Parole parce que c'est nous !

L'amour de Dieu est sans comparaison !
Personne d'autre que lui ne pourra autant nous aimer ! Ne minimisons pas cet amour qui l'a conduit à donner son propre Fils pour nous sauver de l'enfer que nous méritions tous.
Ne le provoquons pas, ne l'attristons pas. Montrons notre reconnaissance en suivant les traces de cet amour parfait qui a conduit Jésus à marcher dans l'obéissance jusqu'à mourir pour nous !

Lui, le Dieu trois fois saint, lui, le Créateur du Ciel et de la Terre, il a délibérément donné sa vie pour des êtres sales, souillés par le péché, il l'a fait pour nous sauver.
En contrepartie, il nous demande de lui donner notre vie afin qu'il la conduise là où il veut nous mener, c'est-à-dire dans son Royaume, à la place qu'il nous a préparée ! Est-ce trop demander ?
Dieu serait-il trop exigeant lorsqu'il nous demande d'obéir à sa Parole pour nous garantir un plein succès ?
Dieu serait-il injuste de fermer la porte de son Royaume à ceux et celles qui n'ont pas voulu se soumettre à SA parole et avancer dans la direction qu'il leur montrait ?

Dieu n'est ni trop exigeant, ni injuste ! Il a donné des lois parfaites qui doivent contribuer au bien de ses enfants pour qu'ils soient en bonne santé spirituelle.
Il faut vraiment être insensé pour croire que nos propres idées peuvent prévaloir sur celles de l'Éternel. C'est ce qu'étaient les vierges folles !
Elles avaient cru que Dieu était miséricordieux au point qu'il accepte en sa présence n'importe qui, pour autant qu'il ait fait le premier pas.

Folie de croire qu'
un engagement qui va programmer leur éternité, ne doit être tenu qu'un seul instant, au moment de la... "signature" !

Folie que de croire qu'après l'acte symbolique faisant passer des ténèbres à la Lumière, on puisse retourner vivre dans les ténèbres comme par le passé !

Certes, c'était de braves personnes ces vierges folles ! De bonnes personnes à qui, selon l'expression populaire, "on aurait donné le Bon Dieu sans confession" tellement elles étaient aimables et serviables.
Jamais elles ne se seraient permises de commettre des gros péchés. Jamais, par exemple, vous ne les auriez vues faire de la divination, jamais elles n'auraient consulté astrologues, devins, diseuses de bonne aventure, horoscopes..., non jamais oh grand jamais !
Elles avaient suffisamment de lumière pour voir que Dieu condamnait fermement de telles pratiques.

Elles avaient suffisamment de lumière pour cela,
mais pas assez pour voir que la désobéissance les plaçait sur un pied d'égalité avec ces gens-là !

... la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l'est pas moins que l'idolâtrie... 1 Samuel 15: 23 (v. L. S) - (La divination est une abomination aux yeux de l'Éternel - Deutéronome 18: 10-12)

Il est question de culpabilité ! Coupable ! Coupable ! Voilà ce que le Seigneur mettra en évidence si nous refusons d'obéir à l'injonction de l'Esprit nous demandant de mettre en ordre tel ou tel point dans notre vie, de nous plier à ce qui est écrit !

NE SOYONS PAS ABOMINABLES aux yeux du Seigneur en lui désobéissant !

Si quelqu'un détourne l'oreille pour ne pas écouter la loi, Sa prière même est une abomination. Proverbes 28: 9 (v. L. S)

Pour ne pas en arriver à cette extrémité, suivons l'exemple des vierges sages, qui, tout comme Job, pouvaient certainement dire :

Je n'ai pas abandonné les commandements de ses lèvres ; J'ai fait plier ma volonté aux paroles de sa bouche. Job 23: 12

"
J'ai fait plier...", cela laisse sous-entendre une lutte, un combat, une volonté de s'incliner devant la volonté de Dieu !
Une lutte, un combat contre le péché qui se manifeste toujours, depuis la chute, par
des actes de désobéissance !
Une lutte, un combat incessant où la volonté parfois chancelle, séduite par la voix subtile de l'ennemi qui suggère que l'on en a bien assez fait, que l'on est déjà bien meilleur que d'autres ! Une voix que les vierges folles ont su apprécier,
elles qui se contentaient du peu pour avoir le maximum !

Mais, être moins pécheurs, c'est toujours être pécheurs ! Être moins désobéissants c'est toujours être désobéissants !
Ce qu'il faut ?
C'est ne plus désobéir à la Parole de Dieu, c'est VOULOIR la mettre en pratique ! C'est soumettre notre volonté à celle du Seigneur tout en croyant qu'il nous donnera la victoire, lui qui a vaincu totalement et définitivement le prince des ténèbres.

Les vierges folles avaient commencé à obéir, nous ne pouvons pas le nier puisqu'elles avaient leurs lampes allumées, elles étaient la lumière dans un monde qui ne possédait pas de lampes comme les leurs. Elles avaient commencé à obéir, mais n'ont pas continué cette marche dans l'obéissance !

Vous couriez bien : qui vous a arrêtés, pour vous empêcher d'obéir à la vérité ? Galates 5. 7 (v. L. S)

Quelle puissance pourrait m'empêcher d'obéir à la vérité ?
Aucune ! Car si j'ai pris la décision d'obéir, de marcher sous le joug de Christ, de marcher à côté de lui, avec lui, personne ne pourra me dégager de ce joug !

Personne n'osera affronter le Seigneur Jésus pour m'arracher d'entre ses mains ! Je lui appartiens ! Et parce qu'il a payé cher pour me racheter, il ne permettra pas qu'on me ravisse de sa main, tout comme il ne permettra pas que je sois tenté au-delà de mes forces (1 Corinthiens 10: 13).
C'est moi seul, et rien que moi qui ait la "liberté" de prendre la décision de me libérer des "contraintes" d'une marche aux côtés du Fils de Dieu.
Je suis responsable à 100% et personne d'autres, pas même Satan, car rien ne m'oblige à me soumettre à sa volonté !

Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. Jacques 4: 7 (v. L. S)

Me libérer du joug du Seigneur alors qu'il est... DOUX et que son fardeau est léger (
Matthieu 11: 30) ! Ce serait stupide, insensé !
L'obéissance n'est-elle pas plus douce que la résistance à Dieu puisqu'elle est toujours suivie de la paix, d'une paix que la désobéissance n'apportera jamais ?
Il est vrai qu'avant de faire le pas qui va confirmer notre soumission à telle ou telle Parole de Dieu, l'ennemi de nos âmes ne manquera pas de nous montrer ce que nous allons perdre. Il s'y entend bien pour présenter des arguments qui pourraient être susceptibles de nous freiner dans notre désir d'obéir.
"Résistons au diable !" Combattre le péché n'a jamais été un péché ! S'y soumettre l'est toujours !
Résister à la désobéissance est une preuve de maturité spirituelle !

Le combat, il est vrai, n'exclut pas une période difficile durant laquelle nous serons mis à rude épreuve, mais
si nous avons pris la ferme décision de suivre Jésus, alors lui-même nous donnera la victoire sur la mort qui marche dans l'ombre de la désobéissance :

... grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ ! 1 Corinthiens 15: 57 (v. L. S)

N'acceptons donc pas un christianisme au rabais puisque tous les moyens nous sont proposés pour marcher de progrès en progrès sans discontinuer !

N'ayant pas voulu se soumettre entièrement à la Parole de Dieu les vierges folles ont été cataloguées de "folles", car il faut vraiment être insensé pour contrer Dieu et lui dire (en quelque sorte) "ce que tu as prescrit ici, je le juge inutile, je ne vois donc pas de raison de me plier à cette exigence-là".

Souvenons-nous : "
... la désobéissance est aussi coupable que la divination... !"
Elle l'est parce que Dieu l'a dit ! Il l'a dit pour nous avertir des conséquences qu'il y a à pratiquer l'une ou l'autre !

Dieu a fait l'homme libre de ses choix, mais cette liberté doit être encadrée par la Parole de Dieu afin qu'elle ne nous pousse pas hors du chemin étroit.
La Bible fourmille d'exemples d'hommes qui ont abusé de leur liberté et qui se sont détournés (plus ou moins) de Dieu. Essayons d'en tirer de bonnes conclusions !

Par la force des choses, les vierges folles ont été obligées de tourner le dos au Seigneur alors qu'elles étaient invitées à aller à sa rencontre... Un non-sens pour des personnes qui étaient sorties du monde !

Aujourd'hui, alors que nous nous déclarons "enfants de Dieu", allons-nous dans la bonne direction ?
Sommes-nous en ordre ou devons-nous revoir les points qui ont été soulevés après la présentation du film catastrophe, ce film qui montrait que nous n'étions pas enlevés ?

Il est "très tard", bien plus tard que nous pouvons le penser ! Il est très tard.... agissons donc avant qu'il ne soit TROP TARD !

Vous n'avez (nous n'avons) pas encore résisté jusqu'au sang, en luttant contre le péché. Hébreux 12: 4 (v. L. S)

Et maintenant, dit l'Éternel, loin de moi ! Car j'honorerai celui qui m'honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés. 1 Samuel 2: 30 (v. L. S)


J-M Ravé 6 décembre 2008 - CP 474 - 2300 Chaux-de-Fonds - Suisse