Il est écrit: TA PAROLE EST LA VERITE(Jean 17.17)... cela me suffit !

l'Abécédaire pour une vie bénie

(23) (Kaph)

3 ème partie - Du Psalmiste à l'apôtre Paul et de Paul à nous: même chemin, même pensée?

Ils ont failli me terrasser et m'anéantir ; Et moi, je n'abandonne point tes ordonnances. Psaume 119: 87 (v. L. S)

Car tout bien compté, j'estime que les souffrances du temps présent ne sont point comparables à la gloire à venir qui doit être révélée en nous. Romains 8: 18 (v. D. M)

Deux époques... deux hommes de foi ! Un sous la Loi (de Moïse), l'autre sous la même Loi puis sous la grâce !
Pour nous permettre des comparaisons, nous ajouterons à ces deux époques la nôtre ! Celle où nous bénéficions de la grâce de Dieu sans être sous la loi mosaïque.

Entre ces trois époques, entre ces trois personnes (la troisième, c'est toi, c'est moi...), il y a un fil conducteur, toujours le même, qui sert de guide pour mener l'humanité vers le véritable bonheur.
Depuis toujours, c'est le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob qui s'est manifesté aux hommes. Il l'a fait afin de les engager à suivre le chemin qui conduit à la Vie éternelle, un chemin entrecoupé d'épreuves, de luttes.

Aujourd'hui, notre Dieu est le même Dieu,
aussi saint, aussi juste qu'auparavant, qu'au temps de la Loi. Le péché qu'il condamnait autrefois est toujours condamné aujourd'hui, la grâce n'ayant jamais atténué l'horreur du péché ni amenuisé les conséquences qu'il y a à le pratiquer.
Qu'on se le dise et qu'on s'examine afin de savoir si nous sommes bien dans la foi et dans la crainte de l'Éternel !

Si Dieu n'a pas changé, le comportement de ses ennemis est aussi demeuré le même. Ils cherchent toujours à tourmenter ceux que le Seigneur appelle "ses enfants" ou "son peuple", persécutant encore aujourd'hui les fidèles qui veulent rester attachés à Celui qui leur a préparé une place dans son royaume éternel.
De tout temps la foi a été éprouvée ! Il n'y a donc aucune raison pour que nous échappions à ce test destiné à révéler sa qualité ou ses points faibles.

L'auteur du Psaume 119 nous dépeint aujourd'hui une situation dramatique qui aurait pu mal se terminer puisqu'il reconnaît qu'il s'en est fallu de peu qu'il soit anéanti "
Encore un peu, ils m'auraient fait disparaître du pays !" (v. 87- Bible annotée). Une situation éprouvante qui a cependant mis en valeur son attachement à l'Éternel, et la richesse de sa foi en Celui qui a fait des promesses, en Celui qui ne peut mentir !

L'apôtre Paul, à son tour (autre personne, autre époque), a su nous rappeler les expériences difficiles, les épreuves par lesquelles il a dû passer, ayant même été laissé pour mort par ses adversaires (Lire la liste de ses tribulations dans
2 Corinthiens 11-23 à 28).

L'un comme l'autre sont restés fidèles ! Ils n'ont pas décroché de la foi ! Tout comme Daniel et ses compagnons,
ils n'ont pas regardé aux conséquences de leur engagement, allant même jusqu'à refuser de suivre des lois humaines "anti-bibliques" (Daniel et ses compagnons - Daniel chap. 3).
Autre époque, mais
même combat, même épreuve de la foi !

De la même façon, dans ce 21e siècle, nous sommes invités à rester fidèles quoiqu'il puisse nous en coûter, étant aussi
appelés à souffrir pour Christ et à souffrir à cause de Christ en raison de notre appartenance à son corps (l'Église). - Autre époque, mais même combat, même épreuve de la foi !

... afin que personne ne fût ébranlé au milieu des tribulations présentes ; car vous savez vous-mêmes que nous sommes destinés à cela. 1 Thessaloniciens 3: 3 (v. L. S)

Afin que nul ne soit troublé dans ces afflictions... (v. D. M)

Donc, après le Psalmiste, après l'apôtre Paul qui ont été des modèles quant à la foi, c'est à notre tour d'être malmenés comme ils l'ont été. Nous le serons d'autant plus que nous suivrons les commandements de notre Sauveur et que nous inviterons nos contemporains à faire de même.
Il n'y a pas de dérogations : "
Le serviteur n'est pas plus grand que son maître (Jésus). S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront..." ( Jean 15:20)

Une question :
Avons-nous signé un armistice avec le prince des ténèbres en acceptant des dérogations à notre engagement avec Dieu afin de vivre plus ou moins tranquillement ?

Peut-être l'avons-nous fait, sans trop nous en rendre compte, chaque fois que nous avons accepté des concessions ou que nous avons été négligents (volontairement) dans le service que le Seigneur attend de ses enfants.

Quoiqu'il en soit, Dieu n'a pas signé de trêve, de cessez-le-feu avec Satan ! Il n'en signera jamais car il lui est impossible de se soumettre au père du mensonge et d'accepter la moindre de ses suggestions !
Il nous rappelle qu'il n'y a qu'un seul chemin qui conduise à la Vie éternelle. Ce chemin est un chemin d'obéissance dont les
"je pense que..." ne sauraient, en aucun cas, affaiblir la Parole de Dieu et amoindrir ses exigences !

Mes "
je pense que..." (les miens) ne pourront jamais remplacer le "il est écrit", ni fournir la moindre excuse valable pour me disculper aux yeux de Dieu d'une conduite qui ne cadrerait plus avec SA Parole.

Mes "
je pense que...", lorsqu'ils s'opposent aux commandements de Dieu, sont la preuve que je suis en danger et que, si je persiste à les faire valoir, je vais me retrouver en dehors du chemin étroit, un chemin balisé par la Parole de Dieu, un chemin où, comme Jésus, je dois apprendre à faire la volonté du Père céleste et non la mienne !

C'est d'ailleurs
à cause de cette Parole, à cause de la foi dans la sainte Écriture et d'une crainte respectueuse de Dieu qu'il est possible d'être soutenu dans les moments difficiles.
Le Psalmiste, l'apôtre Paul et bien d'autres, nous ont démontré que, quoiqu'il arrive, il est possible de rester attaché au Seigneur et à ses commandements.

Nombreux sont ceux qui sont déjà morts (quoique vivants) pour avoir négligé le pain de vie, la communion fraternelle, mais qui peuvent encore être mis au bénéfice d'une "résurrection" s'ils reviennent de tout leur coeur au Sauveur et Seigneur ! Il n'y rien de plus terrible que d'être mort spirituellement et de ne pas s'en rendre compte ! Peut-être es-tu mort ou en passe de l'être ?

Je (Jésus) connais tes oeuvres. Je sais que tu passes pour être vivant, et tu es mort.... Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Apocalypse 3: 1 & 3 (v. L. S)

Nombreux sont ceux qui sont en train de mourir en raison de leur manque de fidélité, ceux qui se sont éloignés petit à petit de la source d'eau vive ! Si nous en côtoyons, sachons prendre au vol les paroles de notre bien-aimé Seigneur :

Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir... Apocalypse 3: 2 (v. L. S)

Nombreux sont ceux qui sont morts à cause de leur foi, nous ne l'ignorons pas ! Ils ont donné, ils ont abandonné leur vie pour ne pas abandonner leur Seigneur ! Mourir à soi-même, c'est déjà mourir à cause de notre foi !

Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.... Celui qui vaincra n'aura pas à souffrir la seconde mort.
Apocalypse 2: 10 - 11 (v. L. S)

Si l'apôtre Paul pouvait affirmer que "la couronne de justice" lui était réservée (2 Timothée 4: 8) parce qu'il avait combattu le bon combat en restant fidèle en dépit de tout ce qu'il a dû souffrir à cause du Seigneur, nous pouvons fort bien penser que le Psalmiste sera aussi récompensé pour avoir soutenu le même combat sans décrocher de la foi qu'il avait placé en Dieu quoi qu'il eut, lui aussi, à souffrir de son engagement (v. 87).

Ils ont failli me terrasser et m'anéantir ;
Et moi, je n'abandonne point tes ordonnances.

Ce verset nous montre que, lorsque la foi est ancrée VÉRITABLEMENT dans un coeur, rien ne peut l'en arracher !
Jusqu'aux portes de la mort, sans doute ! Mais aussi jusqu'à la porte du Royaume de Dieu qui ne manquera pas de s'ouvrir pour les fidèles serviteurs et servantes !

Cet homme extraordinaire (le Psalmiste), en raison de sa fidélité à Dieu dans l'adversité, annonce par sa conduite, une des plus grandes vérités du Nouveau Testament, une vérité qu'il a vécue et qui lui permettrait de joindre sa voix à celle de l'apôtre Paul pour nous rappeler :

Qui nous séparera de l'amour de Christ ?
Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ?
Romains 8: 35 (v. L. S)

Sept calamités qui ne devraient pas nous séparer de l'amour que nous avons pour Christ ! Sept épreuves qui, au fil des siècles, ont éprouvé tout ou partie de la chrétienté.
Sept épreuves qui, aujourd'hui encore, à différents niveaux et selon les régions, sont en activité pour tester si la foi qui est professée est bien la foi véritable, celle reconnue par Dieu !

Peut-être passes-tu par un chemin difficile marqué par un des éléments que l'apôtre a cités ?
Peut-être désespères-tu de sortir de l'impasse dans laquelle tu te trouves ?
Peut-être as-tu le sentiment que, plus tu pries, plus tu t'accroches au Seigneur, plus tu te sens seul ?

Le Psalmiste et Paul sont passés par là. Ils ont démontré qu'il est possible de rester fidèle quoique la pression se fasse toujours plus forte, quoique l'ennemi redouble de force et de méchanceté, quoique Dieu demeure silencieux :

... je n'abandonne point tes ordonnances. (v. 87)

Telle est la décision des hommes et des femmes qui ont reconnu en Dieu le rémunérateur de la foi ! (Hébreux 11: 6)

J'ai (Paul) combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi. 2 Timothée 4: 7 (v. L. S ; D ; Bible annotée ; Ostervald)

- ils ont gardé ta parole. Jean 17: 6 (v. L. S)

- ... je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Philippiens 3: 14 (v. L. S)

-
... courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte... Hébreux 12: 1 (v. L. S)

Tant d'exhortations, tant d'encouragements à rester vigilants qui montrent bien que
le salut offert gratuitement doit être entretenu continuellement afin de ne pas en perdre le bénéfice par une conduite qui serait en opposition avec la Parole de Dieu !

Des hommes et des femmes, tout au long des siècles, sous la Loi de Moïse ou sous la grâce, ont été confrontés à la puissance de l'ennemi de nos âmes, une puissance qui peut s'exercer pour faire souffrir physiquement ou moralement ceux qui sont en route vers la Cité céleste.
.... nous (Paul et ses compagnons) avons été chargés excessivement au-delà de ce que nous pouvions porter ; tellement que nous avions perdu l'espérance de conserver notre vie. 2 Corinthiens 1: 8 (v. D)

Encore un peu,
ils m'auraient fait disparaître du pays ! (le Psalmiste) (v. 87- Bible annotée)

Connaissant la suite de la vie de ces deux personnes, nous savons que
l'épreuve de leur foi n'a pas été vaine. Tout deux ont marché en vainqueur et ont été victorieux parce que l'un et l'autre n'ont point abandonné les ordonnances de l'Éternel (Psaume 119: 87).

Si le Psalmiste n'a pas "disparu du pays" comme le désiraient ses ennemis, par contre...
... il y en a beaucoup qui ont
disparu du paysage chrétien selon la volonté du même ennemi !

Sont-ils morts pour avoir combattu le bon combat, sont-ils morts pour être passés par "
la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ?" (Romains 8: 35)

Non ! Ils ont disparu de ce paysage parce qu'ils ont préféré le monde, les choses de ce monde, les plaisirs qu'il offrait plutôt que Dieu, plutôt que sa Parole !
Ce fut ce choix-là qui les a vaincus !

Mais où commence le monde ?
À partir de quel moment puis-je me considérer comme étranger à l'entourage de Christ ?


Jésus nous répond lui-même :

Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi. Matthieu 10: 37 (v. L. S)

Si les personnes qui nous sont les plus chères doivent passer
au second plan, il est compréhensible que toute autre activité ne saurait prendre la place du Seigneur.

Ainsi donc
le monde pourrait bien commencer là où se termine ma liberté de suivre Christ, de faire sa volonté.
Toutes nos activités légitimes deviennent illégitimes lorsqu'elles prennent la place qui incombe à celui qui doit être servi en premier ! "Messire Dieu, premier servi" ! Quelles sont mes priorités?

Que ceux qui ont disparu du paysage chrétien puissent donc se ressaisir si l'occasion leur est encore donnée et s'ils sont toujours capables d'entendre la voix du bon berger qui appelle
ses brebis égarées. Son désir est qu'elles rejoignent le troupeau de son pâturage pour qu'elles soient gardées de l'heure de la tentation qui va venir sur le monde pour éprouver TOUS les habitants de la Terre (Apocalypse 3: 10).

"
Tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde", faisait remarquer Jean dans son épître (1 Jean 5: 4), mais lorsque c'est le monde qui triomphe de l'enfant de Dieu, cet enfant de Dieu retourne à son ancien père qui, lui aussi, attendait qu'il revienne à lui :
"
Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera" (1 Pierre 5: 8), "Revêtez-vous (donc) de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable." (Éphésiens 6: 11).

Ils ont failli me terrasser et m'anéantir ;
Et moi, je n'abandonne point tes ordonnances.

Sans avoir à vivre de douloureuses expériences, nous savons tous que le prince des ténèbres agit aujourd'hui avec subtilité. Il essaie de nous terrasser, de nous mettre à terre en nous faisant tomber dans un sommeil spirituel ou dans un état second qui ne nous permet plus de réaliser l'importance qu'il y a faire la volonté de Dieu.
Sans doute avons-nous déjà subi ses assauts particuliers ?
Peut-être avons-nous été au bord de l'anéantissement suite à un manque d'intérêt pour les choses de Dieu ?
Peut-être nous sommes-nous assoupis comme les vierges sages qui furent réveillées au milieu de la nuit (
Matthieu chap. 25) et que, revenus à notre bon sens, nous nous sommes dégagés des pièges du diable qui désirait nous soumettre à sa volonté (celle du diable) (d'après 2 Timothée 2: 26).

"
Pour ma part, Seigneur, je te rends grâce d'avoir tout entrepris pour me réveiller quand, il y a bien des années en arrière, tu as permis que mon véhicule fasse 6 ou 7 tonneaux dans un ravin afin que je reprenne conscience des vérités bibliques et que je revienne dans la maison du Père.
Merci de ce que, depuis ce temps-là, en dépit de l'adversité à laquelle j'ai été confronté, tu as manifesté ta fidélité. Tu as toujours donné la force pour faire un pas ! Un tout petit pas parfois, mais un pas qui m'a permis d'avancer dans le chemin que tu as tracé pour ma vie : la "route royale" qui doit me mener, selon ta promesse, dans la maison de ton Père.
Que tout ce que tu as fait pour moi soit aussi fait pour ceux et celles qui, sous l'emprise de Satan, se sont laissés aller à l'insouciance, c'est ma prière au nom de Jésus-Christ.
"

"
Ils ont (bien) failli me terrasser et m'anéantir" (nous terrasser, nous anéantir) ces " je pense que..." qui minimisaient la portée de la Parole de Dieu affaiblissant du même coup mon (notre) engagement vis-à-vis du Seigneur. Ils ont failli, mais par la grâce de Dieu nous avons pu découvrir que :

... nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.
Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.
Romains 8: 37-39 (v. L. S)

Rien ne peut nous arracher des bras du Seigneur et rien ne pourra le faire !
Aucune puissance au monde n'a une force supérieure à celle de Dieu ! "
L'Éternel est le soutien de ma vie : De qui aurais-je peur ?" (Psaume 27: 1) "Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse. " (Psaume 32: 7)

Rien si ce n'est ma volonté! Celle de me soustraire volontairement à l'étreinte de ses bras
pour en choisir d'autres !
Rien si ce n'est mon manque d'amour pour le Seigneur Jésus qui a été relégué à la 2e, 3e place dans ma vie. Une attitude qui démontrerait le peu de cas que je fais de SA parole : "
Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime", nous rappelle celui qui a donné sa vie pour que nous soyons sauvés. (Jean 14: 21 - toutes les versions déjà citées un peu plus haut)

Le Psalmiste a prouvé son amour envers Dieu en restant attaché à sa Parole, aux commandements de l'Éternel.
Conscient de l'importance qu'il y a agir de la sorte, il dira un peu plus tard que sans cette fermeté, il aurait péri !

Si ta loi n'eût fait mes délices, J'eusse alors péri dans ma misère. Ps. 119: 92 (v. L. S)

Ainsi, une fois de plus, l'auteur du psaume 119 nous interpelle pour que nous restions attachés aux enseignements que Dieu nous a laissés. Y rester attachés malgré l'adversité, malgré la persécution et malgré les plaisirs du monde qui n'ont pas leur pareil pour séduire ceux qui ont perdu leur premier amour.

Le Psalmiste a prouvé son amour envers Dieu, comment vais-je prouver le mien ?
Par des oeuvres ? Non ! Le Psalmiste n'a pas agi ainsi !
Non ! Parce que ce n'est pas ce que le Seigneur Jésus a demandé !
Ma seule façon de prouver mon amour envers Dieu, c'est, dit-il,
de garder ses commandements !
La seule façon pour que l'on sache que je les possède bien, c'est de les mettre en pratique en tout temps, quand tout va bien et quand tout va mal !

... l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles... 1 Jean 5: 3 (v. L. S)

Le Psalmiste l'a fait jusqu'au bout - il aurait pu perdre la vie -, il l'a fait sans rien avoir en compensation sur le moment.
Qu'importe ! Il tient à Dieu, il sait que SA Parole est la vérité et que, quoiqu'il lui arrive, elle (la Parole de Dieu) restera la vérité pour lui aussi !
N'a-t-il pas vécu le plus difficile, quasi jusqu'aux portes de la mort ?
S'il a pu le faire, à combien plus forte raison sommes-nous à même de résister comme lui à toutes les tentations : Jésus a promis d'être avec nous TOUS LES JOURS jusqu'à la fin du monde (
Matthieu 28:20) !

C'est pour cela qu'aujourd'hui le Saint-Esprit nous invite toujours à combattre le bon combat :

Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle, à laquelle tu as été appelé... 1 Timothée 6: 12 (v. L. S)

Tu as été appelé à la Vie éternelle... :
Vas-tu pouvoir répondre présent afin de recevoir la couronne incorruptible réservée à tous ceux et toutes celles qui auront aimé l'avènement du Seigneur Jésus et qui sont dans l'attente de son retour ?

Ne réponds pas tout de suite, compte..., recompte..., pèse et soupèse puis, en prenant considération de ce qu'il te faudra peut-être abandonner pour obtenir les richesses célestes... compte et recompte, pèse et soupèse !
10, 20, 30, 40 ans, un peu plus peut-être à vivre dans ce monde, puis l'immensité de l'éternité dans le Royaume de Dieu
ou dans le feu éternel qui a été préparé (il est prêt) pour le diable et pour ses anges, ses... serviteurs volontaires ou non, mais volontaires quand même, parce qu'il faut bien servir quelqu'un et que lorsque l'on n'est pas au service du Seigneur Jésus, on travaille contre LUI ! (Matthieu 25: 41; Matthieu 12: 30)

Alors... tout compte fait... :

...
tout bien compté, j'estime (moi aussi) que les souffrances du temps présent ne sont point comparables à la gloire à venir qui doit être révélée en nous. Romains 8: 18 (v. D. M)

***

Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus-Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables. 1 Pierre 5: 10 (v. L. S)



© J-M Ravé 22 septembre 2007 -
CP 474 - 2300 Chaux-de-Fonds - Suisse