Il est écrit: TA PAROLE EST LA VERITE(Jean 17.17)... cela me suffit !


40 jours, 40 ans

une marche éprouvante.


15) À la découverte des 10 commandements dans l'A. T. et le N. T.


b) Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face... (Où est ton coeur?)

_________________________


Là où est ton trésor, là aussi sera ton coeur. Matthieu 6: 21


Alors que les catastrophes des dernières semaines avaient suscité de la compassion pour ceux qui en étaient les victimes, voilà que l'actualité les a relégués au second plan! Non pas parce que leurs problèmes ont été résolus, mais parce qu'un «dieu» s'est levé pour leur voler la place!

Un «dieu» qui détourne le coeur des hommes vers lui à tel point que de nombreuses personnes dépenseront sans compter pour l'honorer et garder quelques souvenirs de sa présence après qu'il sera tombé dans un sommeil léthargique.

À moins d'être sourds et aveugles, vous n'avez pas pu le manquer ce «dieu» qui a pour emblème un ballon rond!

Ce «dieu» qui a le pouvoir de transformer des êtres humains bien «rangés» en des fanatiques qui seront prêts à sacrifier famille, temps, argent et... foi pour répondre à sa demande.

Si le monde qui ne connaît pas Jésus comme Sauveur et Seigneur se précipite dans ce chemin large de la perdition pour construire des temples à sa gloire..., qu'il le fait au mépris des pauvres gens, cela, nous pouvons le comprendre.

Mais:

... voilà de quoi se poser des questions dès l'instant où l'on met en avant les paroles du Seigneur Jésus!

LUI qui est le Fils de Dieu, LUI entre les mains duquel a été remis tout jugement et qui n'a fait que souligner, avec plus d'insistance, ce commandement qui avaient été donné aux descendants d'Israël! «Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, ET de toute ta pensée» (Matthieu 22: 37; Deutéronome 6: 5).

Voilà de quoi se poser des questions, non pas pour condamner qui que ce soit, mais des questions afin de s'examiner soi-même pour vérifier s'il n'y a pas quelque chose ou quelqu'un dans notre vie qui gênerait, qui freinerait notre marche dans ce chemin étroit que le Seigneur Jésus a tracé pour nous!

«Examinez-vous vous-mêmes (nous dit l'apôtre Paul) pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous? À moins peut-être que vous ne soyez réprouvés» (2 Corinthiens 13: 5).

Et si par hasard nous sommes quelque peu engourdis, que notre esprit est «embrouillardisé» rien ne nous empêche de demander à Dieu de nous éclairer; il le fera si nous avons à coeur – réellement à coeur – de mettre en pratique ce qu'il nous révélera (Psaume 139: 24):


Regarde si je suis sur une mauvaise voie,

Et conduis-moi sur la voie de l’éternité!


Alors que nous sommes conscients que nous vivons dans les derniers temps (en sommes-nous bien conscients?), alors que nous attendons le retour de Jésus (l'attendons-nous réellement?), nous ferions bien de nous examiner et de nous souvenir du premier commandement que l'Éternel donna à son peuple sur le mont Sinaï (nous sommes aussi son peuple):

Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Exode 20: 3


Avertissement solennel qui sera développé plus tard par le Seigneur afin que nous comprenions qu'il ne saurait y avoir d'autres dieux que lui et qu'en conséquence, leurs «existences» ne seraient que le résultat de la fabrication des hommes inspirés par Satan qui avait déjà détourné Adam et Ève de la vérité.

C’est moi, moi qui suis l’Éternel, ET HORS MOI IL N’Y A POINT DE SAUVEUR. Ésaïe 43: 11

Il y a un seul Dieu, et aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, JÉSUS-CHRIST HOMME, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous... 1 Timothée 2: 5

LA VIE ÉTERNELLE, C’EST QU’ILS TE CONNAISSENT, TOI, LE SEUL VRAI DIEU, ET CELUI QUE TU AS ENVOYÉ, JÉSUS-CHRIST... Jean 17: 3


Où est ton coeur? Où est MON coeur?

Voilà une bonne question à se poser!

Une question à laquelle il m'a fallu répondre quand je pris en considération les obstacles qui m'empêchaient de servir Dieu en toute liberté.

Non pas les obstacles que l'adversaire de nos âmes aurait pu placer sur ma route, mais les obstacles que j'avais installés moi-même en donnant une place trop importante à des choses qui ont fini par entraver ma marche (j'en parlerai dans un instant).

Il est évident que bibliquement parlant nous n'avons pas d'autres dieux devant lesquels nous nous inclinons, pas plus qu'il nous viendrait à l'idée de contester ce que l'Écriture nous enseigne lorsqu'elle déclare:


QUE L’ON SACHE, DU SOLEIL LEVANT AU SOLEIL COUCHANT, QUE HORS MOI IL N’Y A POINT DE DIEU:

JE SUIS L’ÉTERNEL, ET IL N’Y EN A POINT D’AUTRE. Ésaïe 45: 6


Contrairement à l'Église de Rome, nous ne nous inclinons pas (ou plus) devant des statues, nous ne prions pas (ou plus) des morts qui ne pourront jamais nous exaucer, car nous savons que ces derniers n'ont plus rien à voir avec le monde des vivants:

Les morts ne savent rien... ILS N’AURONT PLUS JAMAIS AUCUNE PART À TOUT CE QUI SE FAIT SOUS LE SOLEIL... Ecclésiaste 9: 5-6


Vu sous cet angle, nous n'avons OFFICIELLEMENT pas d'autres dieux!


Est-ce à dire que le Seigneur est toujours le premier servi?

Est-ce à dire qu'il a toujours la priorité, qu'aucune activité ne vient lui voler le temps que nous avions décidé de lui consacrer?

Est-ce à dire que nous sommes prêts à sacrifier une partie de notre temps pour lui, une partie des biens qu'il a mis entre nos mains, soit pour le servir, soit pour nous instruire davantage afin de mieux le connaître?

Nos passions, nos hobbys – et là, je parle pour moi sans viser quelqu'un – ont-ils fini par grignoter notre disponibilité pour faire les oeuvres que Dieu a préparées d'avance (Éphésiens 2: 10)?

Oeuvres dont nous ignorons l'existence simplement parce qu'elles ne nous sont pas proposées en raison de notre indisponibilité conséquente à des activités qui prennent le temps qui pourrait leur être consacré.

Nous n'avons certainement pas d'autres dieux dans le sens que l'Ancien Testament le révèle en parlant de Baal, d'Astarté, de la Reine du Ciel, etc., mais il n'est pas impossible que nous donnions un intérêt exagéré à des activités qui finissent par nuire à notre foi.

En écrivant ces lignes, je pensais particulièrement à mon passe-temps favori, mon violon d'Ingres qui, à cause de l'intérêt que je lui portais, finissait par nuire à ma liberté de servir le Seigneur.

Aimant bien la botanique, je m'étais bricolé des serres où je pouvais y mettre les plantes de mon choix. Au fil des années, il y en eut de plus en plus au point que je pris conscience que j'étais dans l'impossibilité de partir deux ou trois jours si le Seigneur venait à me le demander.

C'est alors que je le priais en disant que, si c'était sa volonté, j'étais prêt à m'en séparer..., sans pour cela penser un seul instant à le faire de moi-même.

Jésus était toujours mon Sauveur et mon Seigneur, ma vie spirituelle n'en avait pas été réduite pour autant puisque je continuais à travailler avec sérieux à plein temps dans l'oeuvre de Dieu, mais cette «passion» des plantes, sans être une occasion de chute, était, pour le moins un sérieux handicap qui me privait de la liberté de servir mieux.

Le Seigneur vint à mon secours en permettant des circonstances qui m'obligèrent à diviser mon appartement en deux à la demande du propriétaire. N'ayant plus assez de place, la majorité des plantes fut donnée et ainsi je redevins libre! Libre de m'absenter pour servir!

Si ta main ou ton pied (ou ton hobby) est pour toi une occasion de chute, coupe-les et jette-les loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie boiteux ou manchot, que d’avoir deux pieds ou deux mains et d’être jeté dans le feu éternel.

Et si ton oeil est pour toi une occasion de chute, arrache-le et jette-le loin de toi; mieux vaut pour toi entrer dans la vie, n’ayant qu’un oeil, que d’avoir deux yeux et d’être jeté dans le feu de la géhenne. Matthieu 18: 8-9


Une occasion de chute..., une possibilité..., PAS ENCORE LA CHUTE, mais une probabilité si les choses en question venaient à prendre une place qui ne devrait pas être la leur!

Souvenons-nous des paroles du Fils de Dieu nous mettant en garde concernant l'amour partagé que nous pourrions avoir entre lui et des personnes ou des objets:

Celui qui aime son père ou sa mère PLUS QUE MOI n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille PLUS QUE MOI n’est pas digne de moi... Matthieu 10: 37


Si les membres de notre famille doivent passer au second plan, à plus forte raison nos hobbys ne doivent-ils pas prendre la plus grande place dans notre coeur!

Qu'est-ce que cela veut dire «n'est pas digne de moi»? Quel autre synonyme pourrait-on employer pour mieux comprendre ces paroles si ce n'est celui «d'indigne»?

Indigne: Qui manque de dignité et ne répond donc pas aux principes de justice, de morale, de bienséance qu'on est en droit d'attendre — Qui ne mérite pas ce qui est accordé à quelqu'un ou à quelque chose – Personne qui peut être exclue des successions pour cause d'indignité. (Lexilogos)

«N'est pas digne de moi»... cela voudrait-il laisser supposer qu'une telle personne pourrait perdre son héritage?

Méditons sérieusement cette pensée afin que nous ne fassions pas honte à celui qui a tout accompli pour nous sauver de la perdition éternelle.

Les noces sont prêtes; mais les conviés n’en étaient pas dignes...

... il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. Matthieu 22: 8 & 14


Par leur conduite, par leur choix, ils se sont rendus eux-mêmes indignes de la faveur qui leur était accordée. Ils étaient invités..., seulement des invités!

Alors que dire si l'Église, si les membres de l'Église, considérés comme «l'Épouse de Jésus-Christ» préfèrent les plaisirs passagers du monde plutôt que de se préparer?

Puisque vous la repoussez (la Parole de Dieu), et que vous vous jugez vous-mêmes indignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens. (vers ceux qui, eux, se réjouiront de la grâce et du salut accordés) Actes 13: 46

... vous exhortant, vous consolant, vous conjurant DE MARCHER D’UNE MANIÈRE DIGNE DE DIEU, qui vous appelle à son royaume et à sa gloire. 1 Thessaloniciens 2: 11-12


Si ma «passion» était simplement une barrière m'empêchant d'être libre, il est d'autres «passions» qui peuvent nuire davantage à la vie chrétienne, particulièrement lorsque ces «passions» détournent les personnes du rassemblement des frères.

Je pense tout spécialement à ces frères et soeurs qui ne viennent plus à l'Église parce que tous leurs week-ends se passent dans leur résidence secondaire qui devient la principale chaque fois qu'il fait beau temps.
C'est ainsi que des personnes ont vécu des décennies loin de la communion fraternelle n'allant au culte que durant la mauvaise saison.

Je tremble à la perspective de leur avenir éternel!

J'en tremble encore plus lorsque certaines d'entre elles ont perdu, en raison de leur âge ou de la maladie (Alzheimer), tout ce qu'elles avaient appris touchant le domaine de la foi. Serait-ce l'aboutissement de cette parole: «Prenez donc garde à la manière dont vous écoutez; car on donnera à celui qui a, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il croit avoir» (Luc 8: 18)?

Je ne peux pas répondre par l'affirmative à cette question, je cherche simplement DANS LES ÉCRITURES tout ce qui touche aux désagréments de la vieillesse (ou à ses avantages) quand il est question d'un enfant de Dieu (Ecclésiaste 12: 1-7; 2 Corinthiens 4: 16)

Jusqu'à présent, je n'ai encore rien trouvé touchant la perte de connaissance des choses de Dieu à cause de la vieillesse; bien au contraire: «Ils portent ENCORE des fruits dans la vieillesse, Ils sont pleins de sève et verdoyants, pour faire connaître que l’Éternel est juste» (Psaume 92: 14-15).

Quoi qu'il en soit, je sais et je crois que le Seigneur Jésus à porter TOUTES nos maladies quelque soit leur nom (cancer, sida, Alzheimer, etc.,) tout comme il a pardonné TOUS nos péchés. Tout..., c'est TOUT! Excepté ce que l'on veut garder!

C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités, Qui guérit toutes tes maladies;

C’est lui qui délivre ta vie de la fosse, Qui te couronne de bonté et de miséricorde;

C’est lui qui rassasie de biens ta vieillesse... Psaume 103: 3-5


Ne m’abandonne pas, ô Dieu! même dans la blanche vieillesse...


Pourquoi une telle demande? Pour quelle motivation? Quelle est la pensée secrète au moment de cette demande? Réponse:

AFIN que j’annonce ta force à la GÉNÉRATION PRÉSENTE, ta puissance à la GÉNÉRATION FUTURE! Psaumes 71:18


Suite à ce que je viens de dire, nous pouvons donc avoir un seul Dieu, le Vrai et l'Unique (Ésaïe 45: 6), ET EN MÊME TEMPS avoir de la passion, «ADORER» CE QUI N'EST PAS DIEU; reléguant ainsi le Seigneur des seigneurs au second plan..., quand il a la meilleure place après ce qui nous tient le plus à coeur!


Où est ton coeur? Où est MON coeur?

L’Éternel étend ses regards sur toute la terre, pour soutenir ceux dont le coeur est tout entier à lui. 2 Chroniques 16: 9


Sans doute allez-vous penser que je suis étroit et que je suis un «empêcheur de tourner en rond».

Si c'est le cas, alors je marche dans l'empreinte de nos pères spirituels qui nous ont précédés et qui n'ont jamais cessé d'exhorter leurs contemporains à se séparer du monde afin de mieux vivre pour Christ.

Comme exemple, je vous citerai deux extraits des prédications de Jean Chrysostome, surnommé «Bouche d'Or», né à Antioche entre 344 et 349, et mort en 407; toutes deux concernent l'attirance vers les spectacles du monde, qu'ils soient sportifs ou théâtraux.

Ses exhortations incisives rendent les miennes plutôt fades; je vous laisse juger et faire la comparaison entre ceux qui étaient des passionnés de sport en son temps et ceux qui le sont aujourd'hui. (C’est moi qui souligne et mets en gras!)

N° 1 — «... Après tant d'avertissements, après tant de réprimandes (car nous n'avons pas cessé de rappeler continuellement à votre mémoire le redoutable tribunal et l'inévitable châtiment, le feu inextinguible et le ver qui ne meurt pas), quelques-uns de ceux qui m'entendent... ayant oublié tout cela, se sont adonnés de nouveau aux spectacles sataniques de l'hippodrome, avec quel espoir reprendrons-nous ces mêmes labeurs, et leur offrirons-nous cet enseignement spirituel, quand NOUS VOYONS QU'ILS N'EN RETIRENT PLUS AUCUN FRUIT...

... mais que cédant simplement à une habitude ils applaudissent, il est vrai, à ce que nous disons, et nous témoignent qu'ils accueillent avec plaisir nos paroles; ET QU'APRÈS CELA, courant de nouveau aux jeux du cirque, ils accueillent avec de plus grands applaudissements les conducteurs de char, ET MONTRENT UN ENTHOUSIASME EFFRÉNÉ, LES ACCOMPAGNANT AVEC DE GRANDS EFFORTS, ET EN VENANT SOUVENT AUX COUPS LES UNS AVEC LES AUTRES?

... Aucune pensée sérieuse ne réveille en eux la mémoire de nos paroles...

mais comme enlacés par les filets du diable, ils passent la journée livrés tout entiers à ce spectacle de Satan, exposés aux injures des Juifs et des Gentils, et de tous ceux qui veulent tourner en dérision notre croyance.» (Homélies sur Lazare. Jean Chrysostome)


N° 2 — «Les théâtres nous appellent chaque jour, et pour eux on ne connaît plus ni paresse ni lenteur, on ne prétexte plus la multitude des affaires; mais tous y courent comme affranchis et délivrés de tout souci; le vieillard ne pense plus à ses cheveux blancs, le jeune homme à la fougue de son âge et de ses passions... mais faut-il venir à l'église, alors, comme s'il fallait descendre d'une haute position, d'une sublime dignité, on ne ressent que répugnance et torpeur, et on s'en fait ensuite un mérite, comme si l'on avait rendu service à Dieu; et quand il faut courir au théâtre, entendre des paroles impures et voir des spectacles lascifs, on ne pense pas à la honte dont on couvre et sa personne et ses richesses et sa noblesse...»


Comme vous l'avez remarqué, de tout temps, les croyants mal affermis dans la foi ont bien de la difficulté à ne pas se réjouir avec le monde lorsque les occasions se présentent.

Cela veut-il dire que les compétitions sportives sont mauvaises?

Tout dépend à quel degré elles nous enchaînent et nous privent de la liberté pour servir le Seigneur.

... toutes choses me sont permises, mais je ne serai point assujetti SOUS LA PUISSANCE D'AUCUNE CHOSE... 1 Corinthiens 6: 12 – David Martin


«Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face

Si les exemples qui viennent d'être donnés sont flagrants et ne peuvent pas échapper au regard de Dieu comme à celui des hommes, il y a d'autres comportements plus secrets qui ne sont connus que de lui seul, des comportements qui n'en sont pas pour autant moins coupables que les précédents. Raison de plus pour nous examiner soigneusement!

Certains ont pour dieu «leur ventre» et leur fin sera la perdition (Philippiens 3: 19); d'autres ont Mamon (l'amour de l'argent) et de ce fait ne peuvent servir et aimer Dieu (Luc 16: 13).

Ce sujet est bien trop vaste pour en avoir fini de faire le tour d'autant plus que nous n'avons pas encore parlé des idoles; un sujet qui sera abordé la prochaine fois:

«Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre» Exode 20: 4.


En attendant, réfléchissons à ces sérieux avertissements donnés par les apôtres Jean et Paul (1 Jean 5: 21; 1 Corinthiens 10: 7 & 14):


Petits enfants, gardez-vous des idoles.


_____


Ne devenez point idolâtres, comme quelques-uns d’eux, selon qu’il est écrit:

Le peuple s’assit pour manger et pour boire;


PUIS ILS SE LEVÈRENT POUR SE DIVERTIR.


FUYEZ L’IDOLÂTRIE!


Pas d'autres dieux


J-M Ravé le 28 juin 2014 — CP 474 2301 Chaux-de-Fonds – Suisse