Il est écrit: TA PAROLE EST LA VERITE(Jean 17.17)... cela me suffit !

As-tu fait ton bilan de santé?

Avril 2010 - 2013. Trois ans d'exhortations...!

Comment va ton âme aujourd'hui?

--------

Parce qu'il est courant de faire régulièrement un bilan de santé, je vous invite à vous examiner, à «tâter votre foi» afin de SAVOIR SI VOTRE ÂME N'A PAS MAL QUELQUE PART.


Pour ce faire, je vous invite à reprendre une prédication qui date de trois ans et à regarder où vous en êtes maintenant par rapport aux diverses exhortations que vous avez entendues et aux diverses lectures bibliques que vous avez faites.

Des exhortations que seuls les vivants (spirituels) ont pu comprendre et qu’ils ont su mettre à profit pour eux-mêmes et pour ceux qui étaient malades.

Des exhortations que ceux qui étaient prêts de mourir (spirituellement) ont pu bénéficier pour se rétablir s'ils ont été des auditeurs attentifs en écoutant ceux et celles qui les exhortaient à marcher dans l'obéissance à la Parole de Dieu, dans la sanctification ainsi qu'à devenir ou redevenir des témoins.

Des exhortations qui n'ont eu aucun effet sur ceux qui sont morts (spirituellement), mais qui, actuellement, cherchent néanmoins à passer pour être vivants.

Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles (Jésus):

Je connais tes oeuvres. JE SAIS que tu passes pour être vivant, et tu es mort.

Sois vigilant, et affermis le reste qui est près de mourir; car je n’ai pas trouvé tes oeuvres parfaites devant mon Dieu.

Rappelle-toi donc comment tu as reçu et entendu, et garde, et repens-toi. Si tu ne veilles pas, je viendrai comme un voleur, et tu ne sauras pas à quelle heure je viendrai sur toi.

Cependant tu as à Sardes quelques hommes qui n’ont pas souillé leurs vêtements; ils marcheront avec moi en vêtements blancs, parce qu’ils en sont dignes.

Celui qui vaincra sera revêtu ainsi de vêtements blancs; JE N’EFFACERAI POINT SON NOM DU LIVRE DE VIE, et je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges. Apocalypse 3: 2-5


En reprenant le message qui va suivre, vous serez à même de savoir:


Si vous avez fait des progrès (vous auriez dû en faire);
Si vous vous êtes endormis sur un oreiller de paresse (il serait temps de vous REVEILLER et de RACHETER le temps);
Ou pire..., si vous êtes morts spirituellement (alors là..., c'est une affaire entre Dieu et vous; lui seul est en mesure de ressusciter les morts!)

Les morts ne réagissent PLUS..., ils ne se réjouissent plus quand ils entendent parler du Seigneur! Les morts n'ont rien à dire! Ils sont devenus INCAPABLES d'obéir aux enseignements que donne l'Écriture puisque la Vie n'est plus en eux, la vraie VIE!

Quand à ceux qui sont endormis..., ils peuvent être réveillés, mais se réveiller ne saurait être suffisant! FAUT-IL ENCORE SE LEVER ET MARCHER DANS L'OBÉISSANCE!

À vous de voir maintenant où vous en êtes et gardez dans la pensée que Jésus revient bientôt!



*****************

Jésus dit : "recevez mes instructions."
Quand la désobéissance répétée produit l'endurcissement du coeur puis... la mort !
Faut-il déjà laisser les morts ensevelir leurs morts ?

Celui qui me rejette (Jésus) et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j'ai annoncée, c'est ELLE qui le jugera au dernier jour. (La parole annoncée que l'on a refusée de mettre en pratique) Jean 12: 48

Cette parole est certaine : Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui ; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ; si nous le renions, lui aussi nous reniera... 2 Timothée 2: 11-12

"Cette parole est CERTAINE" nous dit l'apôtre Paul. Puisqu'elle est certaine, chacun des points qu'il a présenté n'est pas à discuter puisque c'est la vérité et que la vérité provenant de la bouche de Dieu n'est pas négociable.

D'ailleurs l'apôtre poursuivra en disant :

Rappelle ces choses, en conjurant devant Dieu qu'on évite les disputes de mots, qui ne servent qu'à la ruine de ceux qui écoutent. 2 Timothée 2: 14

Vous constatez certainement que le Saint-Esprit nous exhorte toujours à garder le même cap, à ne pas dévier de la voie qui nous a été tracée. D'un bout à l'autre des Écritures, nous sommes invités à marcher le plus près possible du Seigneur afin de ne pas nous retrouver perdus dans la foule, semblable à l'enfant qui a lâché la main de sa maman pour "goûter" à l'indépendance.

Il n'y a qu'une seule façon de se conduire et de conduire sa vie pour arriver au bon port dans un état qui plaise à celui qui nous attend afin de nous donner la place qu'il est en train de préparer.

Comme nous l'avions déjà dit en septembre 2009 lorsque nous avons commencé ce "voyage" (passons vers l'autre bord) : "Je me suis senti obligé de ... vous exhorter à combattre pour la foi..." (Jude 1: 3)

Au fil des semaines, je me sens toujours obligé de vous encourager. D'ailleurs, nous devrions TOUS nous sentir obligés de nous exhorter les uns les autres ! Nous exhorter à combattre ce bon combat de la foi, à nous épauler, nous encourager, nous soutenir, à nous juger à la lumière des saintes Écritures.
En veillant les uns sur les autres, nous prouverons que nous nous aimons. Nous montrerons que, comme le Seigneur, nous désirons qu'aucun n'aille dans le lieu de perdition éternelle.

Tout autre combat ne mènera à rien ! Qu'il soit pour sauver les bébés phoques, les animaux en voie de disparition, le patois régional ou la planète, seul le combat pour la foi est digne d'intérêt !
Seule la foi, vécue comme Dieu le demande, nous permettra de vivre une aventure fantastique qui fera de nous, non seulement des "héros de la foi", mais aussi LA PLUS GRANDE JOIE DE DIEU (Sophonie 3: 17) !

Malheureusement, cette joie ne doit certainement pas toujours se lire sur le visage de Dieu quand il nous regarde.
Il suffit de se souvenir de l'avertissement qui a été donné la semaine passée à l'égard de ceux et celles qui marchent dans la désobéissance ; une cause de chagrin plutôt que de joie !
Une cause de chagrin qui pourrait augmenter en regardant ce que certains ont fait de cette mise en garde; comment ils l'ont méprisée ou simplement comment ils n'y ont pas prêté attention.
Cette DERNIÈRE mise en garde (peut-être) AVANT QUE LE COEUR NE SOIT DEFINITIVEMENT ENDURCI et que plus rien de divin ne pénètre à l'intérieur !

Il est à craindre que quelques-uns se soient davantage "émerveillés" de la façon dont le message a été apporté, que du contenu du message lui-même.

S'il en est ainsi, c'est bien que la Parole de Dieu a glissé sur les coeurs et que rien n'a pénétré à l'intérieur, c'est-à-dire que la vie va continuer comme avant, comme s'il n'y avait pas eu d'avertissement.
Qui donc pourrait briser cette carapace d'endurcissement qui s'est épaissie au fil des années de libertinages spirituels ?
N'y aurait-il pas encore une simple fissure dans ce coeur par laquelle nous pourrions encore faire entrer la Parole "explosive" de Dieu ?

Faut-il déjà - de leur vivant - adresser nos "sincères condoléances" aux morts spirituels, eux qui auront tellement endurci leur coeur que les avertissements les plus sérieux ne les toucheront plus ?
Seraient-ils vraiment morts pour que la séparation éternelle d'avec Dieu ne les effraie plus ?

C'est bien possible, car il y a un moment où le Seigneur sait véritablement que la mort a accompli son oeuvre et qu'il ne sert plus à rien que les vivants restent au chevet de ces cadavres spirituels pour tenter de les réanimer (Luc 9: 60) !


Laisse les morts ensevelir leurs morts ;
et toi, va annoncer le royaume de Dieu.

 Ce verset est venu à mon esprit ce matin au saut du lit (vendredi 9 avril 2010). Faut-il comprendre qu'il est inutile d'insister davantage lorsque les coeurs sont endurcis et qu'il est préférable de se tourner vers ceux et celles qui ont faim et soif ?
C'est bien possible ! Surtout en pensant à cet homme qui, recevant une équipe de "missionnaires" durant une campagne d'évangélisation faite dans le Valais (Suisse), n'avait que 5 minutes à accorder. 5 minutes qui durèrent 2 heures ! Il avait simplement faim et soif !

ET TOI... lecteur ou auditeur as-tu faim et soif de Dieu?

À l'opposé, il y a des "chrétiens" et des "chrétiennes" qui ne supportent pas qu'on leur parle de Jésus pendant 5 minutes, mais qui sont prêts à passer des heures à parler des choses du monde au point de TOUT faire et de dire n'importe quoi pour empêcher que la conversation reprenne si l'on parle de Dieu, de son Royaume, de sa Parole.
Hélas ! Ce n'est qu'une triste réalité que l'on rencontre de plus en plus dans l'Église, une réalité qui nous permet de mieux comprendre pourquoi, à un certain moment, il faut savoir :


"Laisser les morts ensevelir leurs morts"

 L'invitation à marcher dans l'obéissance, qui a été faite la semaine passée (et qui est faite réguluièrement), est-elle déjà passée dans les oubliettes comme si le Saint-Esprit ne pouvait plus entrer dans ces coeurs ? C'est probable pour certains !
Mais je n'ose pas baisser les bras en pensant que tout est fini ! Comment ne mettrais-je pas encore toute mon ardeur pour sauver au moins une âme de la mort (Jacques 5: 20) ?

"Seigneur... ! Et si elle n'était pas tout à fait morte ? S'il y avait encore un souffle de vie ? Si ce n'était qu'un coma spirituel ?
Seigneur... ! Comme disait le vigneron de la parabole, "laisse-la encore cette année", donne-lui encore l'occasion de se repentir, de porter du fruit pour ta gloire !

Souviens-toi Seigneur comment tu as tout entrepris pour me faire "renaître", "quand je sombrais dans la boue du péché", quand j'étais devenu rétrograde et que l'amour que j'avais pour toi s'était refroidi !
Béni sois-tu, Seigneur d'avoir trouvé ce frère (gitan) qui a pleuré devant toi pour que je sois arraché de ma triste vie et que je marche de nouveau sur la route royale.
Dis... Seigneur... ! Est-ce que ça ne valait pas la peine de tout faire pour que je revive la vraie vie et que je travaille dans TA moisson ? Oui, certainement ! Car à tes yeux une âme est plus précieuse que tout l'or du monde !

Alors, Seigneur..., cette âme à laquelle je pense..., elle n'est peut-être pas tout à fait morte comme je n'étais pas tout à fait mort !
Laisse-moi, au moins encore une fois, au travers de ces lignes ou de ma voix lui rappeler l'avertissement que tu nous as tous donné !"


Comme l'apôtre Paul, c'est vrai je pleure sur la mort de ceux qui sont morts ou qui vont mourir spirituellement s'ils ne veulent pas prendre en considération les avertissements du Seigneur. Je pleure sur eux et d'autres pleurent aussi en constatant que ces "morts" s'imaginent marcher à la gloire de Dieu alors qu'en réalité, ils marchent en ennemi de la Croix :

Il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j'en parle maintenant encore en pleurant.

Leur fin sera la perdition ; ils ont pour dieu leur ventre (ce qui satisfait la chair et non l'esprit), ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte, ils ne pensent qu'aux choses de la terre. Philippiens 3: 18

Je ne veux pas retourner le couteau de cuisine dans la plaie, mais lorsque l'apôtre parle de "ventre" il ne fait que mettre en avant les désirs de l'homme animal qui ne pense qu'aux plaisirs de la table. Il suffit de regarder le nombre croissant d'émissions culinaires à la TV pour comprendre dans quel siècle nous vivons.
Qui dit plaisir de la table y associe en même temps tout le décorum et tous les autres plaisirs qui satisferont la chair et attristeront l'Esprit.

"Rappelle ces choses", avons-nous lu précédemment ! Alors, rappelons-les !

Cette parole est certaine 
:
1 - Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui ;
2 - Si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui ;
3 - Si nous le renions, lui aussi nous reniera... 2 Timothée 2: 11-12

Rappelons-nous le début de ce texte qui ressemble à ce que le Seigneur Jésus avait déjà dit : "Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui".

Et qu'avait dit le Seigneur Jésus ?

Si quelqu'un veut venir après moi, QU'IL RENONCE À LUI-MÊME, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive. Luc 9: 23

Souvenons-nous que c'était la dernière parole qui fut donnée aux disciples avant qu'ils ne partent en mission.
C'était la parole qui allait être celle sur laquelle tous les enseignements précédents allaient trouver leur raison d'être.
C'était aussi la parole qui allait permettre de donner la même raison d'être à l'enseignement de tous les apôtres pour l'édification de l'Église :


Renoncer à soi-même...,
c'est mourir à soi-même afin de vivre POUR et AVEC Christ !

 Ce renoncement à soi-même devient donc l'attitude prioritaire (après la conversion) pour une marche glorieuse vers le Royaume des cieux.
Lorsque nous l'aurons bien compris, nous pourrons remonter à la source et réfléchir sur les enseignements précédents qui ont été donnés.
Nous pourrons aussi plus aisément comprendre les instructions que nous ont laissées les apôtres qui furent tous conduits par le Saint-Esprit pour que nous ayons les enseignements et la nourriture indispensables pour notre âme.

Sensibilisé par ce que je viens de vous partager, je vais donc entreprendre une relecture des épîtres afin de relever ce qui est demandé aux enfants de Dieu. Un simple survol m'a déjà permis de noter quelques points que je désire donner comme exemple afin que, vous aussi, vous ayez à coeur de sonder les Écritures pour souligner, un à un, les jalons que Dieu a placés sur la route que SES enfants doivent prendre :

- La circoncision de Christ... consiste dans le dépouillement du corps de la chair... Colossiens 2: 11

- ... afin que, parfaits et pleinement persuadés,
vous persistiez dans une entière soumission à la volonté de Dieu. Colossiens 4: 12

- Ce que
Dieu VEUT, c'est votre sanctification... 1 Thessaloniciens 4: 3

- Nous vous en prions aussi, frères,
avertissez ceux qui vivent dans le désordre... 1 Thessaloniciens 5: 14

Ce n'était qu'un tout petit survol ! Cependant, il nous oblige à garder les yeux fixés sur ce passage de Luc 9: 23 - "Si quelqu'un veut venir après moi, QU'IL RENONCE À LUI-MÊME... ".

Seule cette parole du Seigneur, pleinement acceptée, nous permettra de comprendre et de mettre en pratique les enseignements transmis au travers des épîtres ainsi que ceux donnés aux apôtres. Sans cette Parole bien des enseignements sont inapplicables et incompréhensibles !

Il est évident que la suite de ce parcours, pour passer vers l'autre bord et arriver "saint" et sauf, ne peut pas s'adresser à tout le monde.

En effet, à partir du moment où certains refusent de se soumettre à l'autorité de la Parole de Dieu, à partir du moment où ils ne veulent pas renoncer à eux-mêmes, à tout ce qui les séparent de Dieu, ils se comportent comme des marins qui se mutinent contre leur capitaine.
Dès lors, ne soyons pas étonnés si les rebelles finissent par se retrouver dans une embarcation où le Seigneur ne se tiendra pas.
Et si le Seigneur n'est pas avec eux, dans quel port accosteront-ils sur le rivage de l'éternité ?

Sans doute que, pour eux, cela ne sera pas un grand sujet d'inquiétude tant qu'ils pourront aller au gré de leur fantaisie, tant qu'ils pourront mettre un pied dans le monde et un pied dans l'Église selon les sentiments du moment.
Mais... au dernier jour... ne verront-ils pas que l'obéissance partielle est en réalité de la vraie désobéissance ? La désobéissance étant aussi coupable que la divination (1 Samuel 15: 23).

La désobéissance n'est-elle pas une soeur ou une cousine du reniement qui lui-même indique le chemin qui conduit à l'apostasie ?

Peu importe le rang familial après tout ! Ses liens de sang proviennent du même ancêtre : le père du mensonge, c'est-à-dire : le diable !
Satan a poussé nos premiers parents dans la désobéissance.
Cela a eu pour effet immédiat qu'ils ont "RENIÉ" l'autorité de Dieu sur leur vie. Par leur conduite, ils se sont placés eux-mêmes sous le jugement de la Parole qu'ils avaient entendue.

N'est-ce pas la Parole de Dieu qui les a condamnés, les a jugés et les a sanctionnés ? "... le jour où tu en mangeras, tu mourras" (Genèse 2: 17).
Dieu n'a pas eu besoin de juger Adam et Ève. Ils ont été jugés eux-mêmes par la Parole de Dieu qui les a condamnés en toute connaissance de cause ! C'est exactement ce que le Seigneur Jésus nous rappelle dans l'Évangile :

... la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour. (La parole annoncée que l'on a refusée de mettre en pratique) Jean 12: 48

Comment échapper à un tel jugement ?
La réponse est simple : se repentir et ENSUITE marcher dans l'obéissance !

À nous de bien comprendre que la Parole de Dieu écrite (la Bible) est visible - par la foi - dans la personne de Jésus.

Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu...
...
Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité... Jean chapitre 1

Sachant cela, nous pouvons comprendre pourquoi le Fils de Dieu met sur un pied d'égalité, et lui-même et SA parole : "Celui qui me rejette (Jésus) et qui ne reçoit pas mes paroles... "

Ceci pour rappeler à ceux et celles qui sont négligents quant à l'obéissance, qu'ils ne peuvent pas se "cacher" derrière le fait qu'ils vont au culte, qu'ils lisent la Bible ou qu'ils n'oseraient pas mal parler du Seigneur.
Ils oublient que c'est lui faire un affront que de mépriser SA parole, car IL EST LA PAROLE ! La Parole divine vient de LUI, elle fait corps avec LUI ! Ils sont indissociables l'un l'autre !

C'est vrai..., je n'y vais pas avec le dos de la cuillère aujourd'hui ! Mais l'Écriture elle-même est là pour nous mettre en garde ; elle nous enseigne qu'il peut déjà y avoir des conséquences terrestres à nos désobéissances : "Puisque tu as rejeté la parole de l'Éternel, il te rejette aussi comme roi" (1 Samuel 15: 23).

Quant à l'éternité... ?
Pensons simplement qu'un incrédule n'est pas uniquement quelqu'un qui ne croit pas en Dieu ou en Jésus ! Il y a des "chrétiens incrédules", et il y en a bien plus que l'on s'imagine !

Un "chrétien" incrédule est quelqu'un qui ne croit pas TOUTE LA PAROLE DE DIEU !

Un "chrétien" incrédule est quelqu'un QUI NE CROIT PAS CE QUE DIEU DIT et comme il le dit !


C'est aussi quelqu'un qui ne croit pas que la mise en pratique ou non de ses commandements peut avoir une influence quelconque sur l'éternité !
Adam et Ève ont cru pour un temps et ont mis en pratique ce qu'ils ont cru. Tout a bien été pour eux durant ce temps-là. Puis, ils ont abandonné le domaine de la foi pour faire leurs expériences ! Nous en connaissons les conséquences !

Nous parlions des "chrétiens incrédules", nous pourrions aussi mettre dans le même sac les "chrétiens menteurs" tout comme le fait l'apocalypse : "... pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre..." (Apocalypse 21: 8)

L'expression "tous les menteurs" ne concerne certainement pas seulement la quantité de menteurs que la terre ait portée, mais aussi les catégories, les formes de mensonges employés. Tout ce qui n'est pas la vérité est mensonge !

Jésus n'a dit QUE la vérité ! Il l'a dite en parlant aussi bien du salut, que de la perdition, des bénédictions ou des malédictions, des vierges sages ou de vierges folles, d'effacer ou de ne pas effacer notre nom du Livre de Vie ! Tout est la vérité et tout provient de celui qui a dit: "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie"!

Nous pourrions être catalogués de "chrétiens menteurs" chaque fois que nous tordons le sens des Écritures, le sens de la Vérité ("Ta Parole est la Vérité" - Psaume 119: 160 ; Jean 17: 17) ; chaque fois que nous y ajoutons ou retranchons quelque chose ou chaque fois que nous nous comportons différement de ce que l'Ecriture enseigne.

Toute parole de Dieu est éprouvée. Il est un bouclier pour ceux qui cherchent en lui un refuge.
N'ajoute rien à ses paroles, De peur qu'il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur. Proverbes 30: 5-6

Lorsque que tu penses que ta façon d'agir est préférable à ce que Dieu a dit, tu ajoutes un commandement à la Parole de Dieu. Lorsque tu dis : "mais MOI je pense que..., mais MOI je fais comme ci, MOI je fais comme ça"...

... c'est un peu comme si tu volais la place du Seigneur Jésus qui disait : "mais MOI je vous dis..." (exemple : Matthieu 5: 22, 28)

Nous l'avons souvent répété, et nous le répéterons certainement jusqu'à la fin de nos jours :

" Celui qui vaincra... !"

 Sept fois dans l'Apocalypse ! Une fois pour chacune des Églises ! Même pour les Églises les meilleures, celles où il n'y avait aucun reproche à faire !
Sept fois..., et une fois supplémentaire au chapitre 21 après que fût donnée la vision du nouveau ciel et de la nouvelle Terre en Apocalypse 21: 7:

Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils.

Nous savons lire, mais comprenons-nous ce que nous lisons ? CELUI QUI VAINCRA ! Pas uniquement celui qui croira ! CELUI QUI VAINCRA !

Certes..., nous n'avons pas toujours marché en vainqueurs, raison pour laquelle "Dieu use de patience envers nous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. (2 Pierre 3: 9).
Une repentance sincère qui se prouvera au travers de notre fidélité et de notre obéissance.

N'aimez point le monde, NI LES CHOSES QUI SONT DANS LE MONDE.
Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui...
1 Jean 2: 15

Pour en arriver à faire la volonté de Dieu comme il l'entend, il faut - AU MOINS - avoir pris la décision de suivre Jésus. Non pas une décision prise sur un coup de coeur, mais une décision mûrement réfléchie, car :


Choisir, c'est renoncer !
Renoncer, c'est abandonner !

 Suivre Jésus c'est donc renoncer à soi-même et prendre sa croix (la nôtre) CHAQUE JOUR, en acceptant que notre vieille nature soit conduite à la mort tous les jours !

C'est qu'elle est coriace cette vieille nature !
L'Esprit me dit : "va aux réunions de l'Église, lis ta Bible, arrête-toi pour prier, fais ceci ou fait cela pour le Royaume de Dieu" et la chair, quant à elle, elle fait miroiter tout ce que le "monde" propose à la place.
La chair est tellement vivace que c'est CHAQUE JOUR que nous devons prendre le parti de la faire mourir si nous voulons plaire au Seigneur et vivre pour lui !

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez ; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8: 13

Qu'on le veuille ou non, la mort est au rendez-vous !
1 - La mort physique pour tout le monde si Jésus tarde à revenir.
2 - La mort de la chair, si nous voulons vivre éternellement.
3 - La mort éternelle et continuelle dans l'étang ardent de feu et de soufre, la séparation éternelle d'avec Dieu, si nous voulons vivre le temps qui nous reste pour satisfaire la chair.

Jésus a tout accompli pour que nous soyons sauvés.
Maintenant, il nous appartient de faire le choix entre l'option 2 ou 3, les seules qui dépendent entièrement de nous.

Il est encore temps de faire le bon choix, même si la cognée est mise à la racine des arbres !
Il est encore temps d'autant plus que, si le Seigneur nous a invités à marcher dans l'obéissance, c'est qu'il n'est pas trop tard pour commencer !

Je souhaite ardemment que nous tous, ici présents, nous ayons à coeur d'être agréables à Jésus-Christ qui a donné sa vie pour que nous soyons sauvés.
Je souhaite que les coeurs les plus endurcis s'attendrissent enfin suite à la patience de Dieu et à l'amour qu'il leur porte toujours.
Dans le cas contraire, la patience de Dieu à leur égard finira par être usée, et alors, lui-même endurcira leur coeur comme il l'a fait pour celui de pharaon qui résista une fois de trop à la volonté de l'Éternel.

"Fais gaffe... !" N'essaie pas de résister encore une fois à la volonté de Dieu; ce pourrait être une fois de trop !

Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés. Romains 2: 13

Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.
Mais
croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. À lui soit la gloire, maintenant et pour l'éternité ! Amen ! 2 Pierre 3: 17-18

Alors..., en fin de compte:

COMMENT VA TON AME?


J-M Ravé 5 avril 2013 d'après un message du 10 avril 2010 (légèrement modifié)

CP 474 - 2300 Chaux-de-Fonds - Suisse

 C240510